La gestion de patrimoine accessible.

Prenez conseil !

La gestion de patrimoine accessible.

  • 16 Rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine

  • 06-50-78-45-81

  • Will.Behejohn@easygestiondepatrimoine.com

  • 10:00
    18:00

Placements: vivre sans devoir travailler, et pourquoi pas?

    • Home
    • capital
    • Placements: vivre sans devoir travailler, et pourquoi pas?
Mar, 09
0
easygp-placements-vivre-sans-travailler
 
 
Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va vous donner quelques conseils sur comment gérer au mieux votre argent et vos différents investissements. Avec la crise de 2008, de nombreuses personnes ont connus un phénomène qui n’était pas arriver depuis de nombreuses années : le chômage de masse.
 
Ce phénomène économique a comme conséquences sociales sur les populations touchées, un sentiment de défiance envers le système qui était censé les protéger mais surtout une envie irrépressible de devenir indépendant financièrement, de ne plus compter exclusivement sur les revenus du travail.
 
Ces dernières années, bon nombre de blogueurs et autres personnages du net ont surfés sur cette vague et ont écrit de nombreux ouvrages sur comment « devenir indépendant financièrement ». Lorsque l’on lit ces différents livres, on y voit une méthode plus ou moins détaillée, qui explique comment arriver à cette indépendance. Toutefois, on ne trouve pas un fait essentiel : le montant du capital pour arriver à cette indépendance.
 
Devenir rentier n’est plus un privilège destiné aux plus fortunés d’entre nous. A son niveau, chacun peut y arriver. Toutefois, comme tout objectif patrimonial, ça se prépare. Nous allons donc voir ensemble quelques astuces pour déterminer le capital dont vous avez besoin pour ne plus être forcé de travailler pour vivre.
 
 

Le constat général

 
Arrêter de travailler et vivre de ses revenus, voici un rêve que chacun a déjà fait. Il suffit d’en parler à son entourage pour observer l’engouement que cela crée. Mais trop de questions restent sans réponses :
 
  • De combien ai-je besoin ?
  • Quelle serait la meilleure stratégie à appliquer pour y arriver ?
  • De quel capital ai-je besoin afin d’avoir des revenus réguliers ?
 
Voici quelques éléments de réponses
 
 

Un rêve fou…

 
Il faut être réaliste, vivre de ses économies, ce n’est pas chose facile pour tout le monde. Il faudrait être fou (pensée générale) pour quitter son job, surtout lorsqu’on ne dispose pas d’un capital qui nous permet de conserver le même niveau de vie. Et pourtant, il n’y a aucun besoin d’être Warren Buffet ou Bill Gates pour avoir un niveau de vie décent grâce à son épargne. La première des choses à prendre en compte est votre âge. Généralement, une personne jeune a besoin d’un capital plus important qu’une personne âgée. C’est normal, le jeune a des projets que le senior a sans doute déjà réalisé (voyages, investissements dans l’immobilier, enfants…).
 
Le deuxième facteur est votre niveau de vie et vos revenus actuels. En effet, c’est triste mais un cadre supérieur ou un chef d’entreprise de société dynamique aura une plus grosse capacité d’épargne qu’un salarié ou qu’un chômeur. Et pourtant, tous aspirent au même rêve. Le dernier facteur est le niveau de risque. Si vous souhaitez construire un capital sur le long terme et qu’il vous apporte un rendement intéressant, il faut passer par la case « risque ». Vous pouvez toujours essayer de vous construire un gros capital avec des produits à risques très faibles type livrets / PEL / compte à terme / monétaire / assurance vie fonds euros.
 
Toutefois, cela vous prendra entre 2 à 4 fois plus de temps que la personne qui accepte de prendre une part de risque. De toute façon, il suffit de voir le rendement de l’épargne sans risque (livrets = moins de 1% nets, PEL = 0.70% net) et vous comprendrez par vous-même.
 
Voici un exemple concret : vous êtes un couple et pour vous, 2500€ par mois c’est tout ce dont vous avez besoin pour arrêter de travailler dans la minute. Vous avez 25 ans et souhaitez prendre votre retraite à 50 ans, soit 25 ans plus tard. Vous pensez que 500.000€ vous suffiront afin d’avoir une retraite paisible.
 
Pour obtenir vos 2500€ mensuels, il vous faudra épargner environ 240.000€ maintenant sur un produit qui vous rapportera chaque année 3% net de frais.
 
Autre exemple: vous souhaitez arrêter de travailler à 40 ans, soit dans 15 ans, il vous faut environ 321.000€ sur un produit proposant le même rendement.
 
Comme vous l’avez vu, nous vous proposons une solution avec un produit qui présente peu de risque, cela peut être une assurance vie multi-support avec très peu d’exposition aux marchés financiers. Cette solution s’adapte donc à la grande masse d’épargnants qui existe. Alors, vous pouvez toujours vendre votre résidence principale, mais vous allez redevenir locataire et vous aurez perdu, ce qui se trouve pour vous, être un bien pour lequel vous avez eu du mal à accéder. Ce n’est donc pas la bonne chose à faire.
 
Mais ne vous découragez pas, ce n’est pas parce que vous n’avez pas cette somme maintenant que l’on ne peut rien faire. Il va falloir s’y mettre et le plus tôt sera le mieux, mais surtout se préparer psychologiquement. Un projet de cet envergure et surtout à long terme, ça se prépare ! Nous vous conseillons donc d’épargner sur des produits à long terme dès que possible en recherchant du dynamisme dans les premières années, puis de réduire la voilure donc le risque, plus l’objectif est proche de vous.
 
Une des stratégies de base est de passer d’un investissement dynamique lorsque l’on est jeune en investissant sur les marchés financiers (actions / obligations / ETF / fonds communs de placement…) tout en vous créant des revenus passifs. On pense notamment à l’immobilier (achat de sa résidence principale, d’une résidence locative en directe ou via une résidence de services étudiantes / séniors, ou via les SCPI). N’ayez pas peur de prendre un crédit pour votre résidence immobilière, les taux étant actuellement encore à un niveau bas, vous pourrez d’ici 20 à 25 ans jouir de revenus sans mensualité de crédit.
 
Puis plus proches vous êtes du moment de quitter votre patron, moins vous allez exposer votre patrimoine aux risques des marchés financiers. Commencez à vendre vos lignes sur vos PEA ou compte titres et engrangez vos dividendes. Puis réinvestissez le nouveau capital sur un contrat d’assurance vie avec un risque bien moins élevé ou sur de l’épargne bancaire traditionnelle (livrets / PEL / compte à terme). De cette manière, vous aurez sécurisé votre placement et pourrez en jouir en toute tranquillité.
 
 

… Mais plus que réalisable

 
Vous l’aurez donc compris, on peut vivre de ces placements et sans passer sa journée à prier pour gagner à Euromillions. Ce rêve n’est pas réservé uniquement aux chefs d’entreprises ou aux héritiers de très grosses familles. Un salarié, un médecin indépendant, un artisan ou un commerçant peut très bien décider d’arrêter de travailler bien plus tôt que prévu. Il suffit d’épargner et de suivre une bonne stratégie d’investissement.
 
Ainsi, prendre sa retraite par anticipation pour être « indépendant financièrement » correspond à un rêve fou mais bien réalisable. Le plus important est de s’y prendre tôt, de bien gérer votre capacité à épargner tout en sachant que cet argent ne sera pas pour maintenant mais bien pour dans des années, d’être fort psychologiquement pour ne pas l’utiliser et bien jouer la carte du risque au bon moment.
 
Dès que vous aurez déterminé vos besoins en termes de revenus futurs, de dépenses potentielles pour assurer un certain niveau de vie et surtout de la somme dont vous avez besoin actuellement pour combler le manque, vous pouvez lancer. Voici quelques exemples pouvant vous aider à mieux imaginer et appréhender votre capital de demain.
 

Placements: vivre sans devoir travailler, et pourquoi pas?

 
En suivant cet exemple, il vous faudra donc placer maintenant 180.907€ sur un produit avec un taux de 5% net de frais pendant 20 ans afin d’avoir à la fin de ces 20 ans, un revenu mensuel de 2.000€. Via ce tableau, vous allez voir quel montant de revenus votre patrimoine peut vous apporter et ce, sans y toucher.
 

Placements: vivre sans devoir travailler, et pourquoi pas?

 
Afin de pouvoir jouir d’un revenu de 1.000€ par mois de revenu complémentaire, ce qui se rapproche du SMIC, et ce sans toucher à votre capital, il faudrait placer 400.000€ sur un produit qui vous rapporte du 3% net de frais. Pour finir, via ce dernier tableau, vous verrez combien vous devez épargner chaque mois pour obtenir le capital symbolique de 100.000€.
 

Placements: vivre sans devoir travailler, et pourquoi pas?

 
Par exemple, si vous souhaitez obtenir 100.000€ d’ici 15 ans, il vous faudrait placer chaque mois 201€ sur un produit avec un rendement net de frais de 7%.
 
On peut dire en conclusion, que « l’indépendance financière », ce rêve cher à tant de personne est réalisable. En déterminant maintenant vos besoins futurs, en suivant la méthode expliquée et en épargnant, vous pouvez y arriver très facilement. Et ainsi, passer plus de temps à faire des choses qui vous passionnent vraiment (lecture, sport, voyages, bien être…)

 

 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS _ -EASYGP