La gestion de patrimoine accessible.

Prenez conseil !

La gestion de patrimoine accessible.

  • 16 Rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine

  • contact@easygestiondepatrimoine.com

  • 10:00
    18:00

Placements : vers la fin du fonds euros ?

Oct, 09
0
PLACEMENTS _ COMMENT ÉPARGNER LORSQUE L’ON EST LOCATAIRE _

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus particulièrement celle de l’assurance vie, enveloppe fiscale préférée des Français.

Comme vous avez pu le voir depuis bientôt 1 an, le gouvernement fraichement élu du Président Macron enchaine les réformes sur un rythme effréné. Tout y passe : fiscalité, placements, travail, chômage, SNCF … Nous allons notamment nous concentrer sur l’aspect fiscalité et placements.

Cela a été annoncé dans son programme, le président souhaite rediriger l’épargne des Français vers l’économie réelle et les marchés financiers afin de dynamiser la croissance du pays. Et pour se faire, il décide de reformer l’enveloppe fiscale préférée des Français : l’assurance vie.

L’assurance vie est une enveloppe fiscale permettant de pouvoir sécuriser une partie de son capital sur ce que l’on nomme « le fonds euros », et pour les plus vaillants, de dynamiser leur argent via les marchés financiers et immobiliers à travers les UC (unités de compte).

Néanmoins, on constate depuis la crise de 2008, un abaissement général du rendement du fonds euros. En effet, celui-ci est principalement composé d’obligations d’états européens et de grandes entreprises européennes émettant de la dette. Beaucoup de personnes se rendent compte de nos jours que le fonds euros n’apporte quasiment plus de rendement, et donc en recherchent de nouvelles sources.

Dès lors, le gouvernement cherche un moyen d’inciter les épargnants à prendre plus de risques tout en garantissant une certaine sécurité du capital. C’est ce que nous allons voir maintenant ensemble.

Le fonds euros traditionnel

Il se définit par un effet cliquet qui sécurise les intérêts générés de façon annuelle par l’épargnant, tout en garantissant à tout moment le montant du capital investi. En d’autres mots, l’argent et les intérêts capitalisés via votre fonds euros sont exemptés de tout risque de perte en capital.

Notre ministre de l’économie et des finances, Bruno le Maire, a lancé le débat via la future loi PACTE (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Celle-ci devrait voir le jour en avril 2018.

Ce plan très ambitieux du gouvernement Macron est de permettre aux entreprises d’avoir un champ plus libre pour innover, grandir et créer de l’emploi. En ce qui concerne le volet de l’épargne et notamment l’assurance vie, le but est d’orienter les capitaux investis sur des placements à long terme. Le but est clair et assumer : il faut que les entreprises françaises en profitent !

les-fonds-en-euros-de-lassurance-vie-une-garantie-rognee-web-0212094433070 (1)

Lorsque l’on regarde la composition d’un fonds euros, il est généralement comme cela : 80% d’obligations ou plus en moyenne dont 1/3 de pays européens, le reste étant de la dette d’entreprise. Pour les quelques pourcents restants, ils sont composés d’actions européennes. Le gouvernement souhaite que les assureurs puissent augmenter la part d’action dans leurs différents fonds euros, tout en respectant le besoin d’immobilisation de fonds propres obligatoires depuis la directive Solvabilité 2.

 

Vers un fonds euros 2.0 ?

Ainsi le projet serait de « de moduler la garantie des nouveaux contrats d’assurance vie en fonds euros selon la durée de détention avec une garantie minorée en cas de détention sur une durée limitée, et une garantie bonifiée en cas de détention longue, autour d’une durée pivot de 8 à 10 ans », selon les dires du ministre.

Pour faire plus simple, le but est de faire en sorte que les nouveaux contrats d’assurance vie en fonds euros deviennent des fonds euros – croissance. Le fonds euros – croissance n’a jamais connu de grand succès d’un point de vue commercial. En donnant ce petit coup de pouce, le gouvernement essaye de promouvoir ce type de contrat dont le but est de surperformer le fonds euros traditionnels.

Un capital garanti uniquement à terme ?

Contrairement au fonds euros que nous connaissons qui est garanti à tout moment, le fonds euros – croissance est garanti uniquement si l’épargnant respecte la durée d’engagement, à savoir 8 ans minimum.

Certains fonds euros – croissance ne garantissent au minimum que 80% du capital sur une échéance donnée. En contrepartie, l’assureur qui gère le fonds peut se permettre plus de « souplesse » et donc investir dans des actifs apportant plus de rendement mais aussi plus de risques pour l’épargnant.

Mais comme le fonds euros traditionnel, le fonds euros – croissance est fortement pénalisé par les conditions de marché actuelles (inflation très faible, taux d’intérêt faibles, reprise douce de l’économie européenne…). Donc à moins de miser sur une échéance plus longue que la durée minimale de 8 ans, il est difficile de trouver de la croissance et de la performance pour le gérant du fonds comme pour les clients.

Vous l’aurez donc compris, l’assurance vie va faire partie de ces chantiers en pleine réforme, annoncés par le gouvernement Macron. Il faudra attendre et voir l’impact de la loi PACTE sur l’épargne des ménages.

Pour bénéficier de l’expertise patrimoniale EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][products columns=”4″ orderby=”title” order=”ASC” ids=”2411, 2425, 2426″][/vc_column][/vc_row]

J'aurais dû investir easy gestion de patrimoine immobilier-retraite-placements-transmission