La gestion de patrimoine accessible.

Prenez conseil !

La gestion de patrimoine accessible.

  • 16 Rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine

  • 06-50-78-45-81

  • Will.Behejohn@easygestiondepatrimoine.com

  • 10:00
    18:00

Placements: quelle stratégie mettre en place selon son âge ?

    • Home
    • épargne
    • Placements: quelle stratégie mettre en place selon son âge ?
Jan, 12
0
easygp-placements-long-court-moyen-terme
 
Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va vous donner quelques conseils sur comment gérer au mieux votre argent et vos différents investissements, tout en prenant en compte un point très important: votre âge. Mais avant de vous donner quelques indices sur les différentes stratégies à mettre en place, il est important que vous calculiez en amont votre capacité d’épargne.
 
 

Créer une stratégie : adapter votre capacité d’épargne

 
C’est-à-dire la somme que vous pouvez mettre de côté une fois que toutes vos charges sont réglées (loyer ou crédit, sorties, transports…). On dit en général que cette capacité représente 20% de vos revenus mensuels.
Ex : une personne gagne 2000€ par mois, elle peut généralement mettre jusqu’à 400€ de côté tout en conservant un rythme de vie correct.
Il faut aussi prendre en compte votre âge et votre profil de risque. C’est votre âge et votre aversion au risque (vos réactions face aux risques induits par les placements) qui indiqueront la stratégie la plus adaptée à votre situation. Ainsi, pour une personne de moins de 50 ans, nous recommandons une répartition de la sorte : 20% sur du court terme, 30% sur du moyen terme, 50% sur du long terme.
 
Cette allocation permet à la personne de pouvoir bénéficier de son argent de manière assez immédiate avec 50% placé sur du court – moyen terme et de pouvoir préparer des projets à plus long terme avec 50% qui sont alloués pour cet effet.
 

 

Gérer la temporalité

 
Pour une personne de 50 ans ou plus, on partirait plutôt sur du 10-20% sur du court terme, 30-40% sur du moyen terme et plus de 50% sur du long terme. Cela permet de pouvoir anticiper les effets de la fin de vie professionnelle et personnelle tels que la préparation de la retraite, la préparation de la transmission de son patrimoine…
 
Ainsi, pour une personne de moins de 50 ans, l’allocation ressemblerait à ceci pour environ 500€ d’épargne :
 
  • 100€ sur du court terme

  • 150€ sur du moyen terme

  • 250€ sur du long terme

 
Pour une personne de plus de 50 ans, cela ressemblerait plus à cela :
 
  • 50 à 100€ sur du court terme

  • 150 à 200€ sur du moyen terme

  • 250€ ou plus sur du long terme

 

A) LE COURT TERME

 
Lorsque l’on parle de court terme, on parle des livrets principalement (Livret A, LDD, LEP…). Ce sont les placements avec les rendements les plus faibles mais vu qu’ils sont disponibles, cela vous permet d’avoir de l’argent à tout moment sans avoir à puiser sur vos autres comptes. Il est donc important de les alimenter régulièrement afin de les utiliser pour vos projets à court terme (vacances, achats imprévus…).
 
Pour ce qui est du moyen terme, le PEL et les comptes à termes sont un excellent moyen de placer vos économies lorsque le but du placement se situe entre 1 an et 8 ans. Les nouveaux PEL qui sont ouverts dès le 01/01/2018 ont un taux de rendement net d’impôts de 0.70%. Les comptes à terme des banques peuvent vous fournir un rendement brut plus important que les 1% bruts du PEL. Le rendement brut dépendra donc du terme (la date de la fin du contrat) que vous décidez de fixer avec la banque.
 
Pour finir, lorsque l’on parle de long terme, on évoque les placements dont le rendement et la maturité nécessitent au moins 8 ans. On peut donc mettre dans cette catégorie l’immobilier, l’art, les bijoux, les voitures de luxe / collection, les bois et forêts, généralement les produits financiers…
 
 

B) LE LONG TERME

 
Le but du long terme est de créer des revenus dont vous aurez besoin soit immédiatement, c’est le cas pour l’immobilier. Soit de manière différée, par exemple pour combler une perte de revenus quasi certaine. C’est notamment le cas de l’épargne retraite, des investissements financiers entre autres. Maintenant, il faut surtout prendre et c’est prioritaire, votre tempérament et vos objectifs patrimoniaux. On a tendance à voir que les personnes les plus jeunes sont à même à prendre des risques car au début de leur vie. Ils auront donc plus tendance à s’intéresser aux marchés financiers, mais aussi à l’immobilier via les SCPI.
 
Il sera compliqué de partir sur un investissement en direct (achat de la résidence principale ou locative) avec parfois une situation assez « précaire » (étudiant, petits boulots…). Toutefois, les personnes ayant une situation « stable » peuvent penser à investir dans de l’immobilier physique. Dans le sens contraire, les personnes plus âgées préfèrent ne prendre que peu de risque et auront tendance à investir dans des placements tangibles (que l’on peut toucher). Par exemple, une entreprise, de l’immobilier, une œuvre d’art, une voiture…
 
Votre caractère / tempérament aussi influe beaucoup sur la manière dont vous investissez. Des personnes d’une vingtaine d’années ne souhaiteront jamais prendre le moindre risque alors qu’on peut dire que c’est le moment d’en prendre. Tout comme des personnes bien plus âgées, à qui on conseille de n’en prendre aucun, vont se lancer dans une aventure particulière ou un placement particulier (une entreprise, une start-up…) Ainsi, prenant en compte cette allocation d’actifs, vous verrez que vous pourrez financer toutes vos activités et tous vos projets sans avoir à trop piocher dans vos économies en cas d’imprévus. Cela aura pour objectif d’augmenter aussi le rendement de votre patrimoine de manière générale.
 
VOUS AVEZ DES QUESTIONS _ -EASYGP

easypack-ACCOMPAGNEMENT-easygpZ

Vous avez des questions ?

easaygp-contact-us-1

Produits