La gestion de patrimoine accessible.

Prenez conseil !

La gestion de patrimoine accessible.

  • 16 Rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine

  • 06-50-78-45-81

  • Will.Behejohn@easygestiondepatrimoine.com

  • 10:00
    18:00

Les conséquences de l'annonce du budget 2018 sur les ménages

    • Home
    • abattement
    • Les conséquences de l’annonce du budget 2018 sur les ménages
Nov, 28
0
 
Chaque année, le gouvernement annonce son budget pour l’année. Ce budget annonce souvent les mesures phares de l’année mais aussi celles du quinquennat en cours.
Nous allons voir en quoi les mesures budgétaires du gouvernement Macron pour l’année 2018 va influer sur le patrimoine des Français.
 
 
 

La taxe d’habitation

 
La taxe d’habitation est un impôt que chaque personne vivant dans sa résidence principale doit acquitter. Et ce, que la personne soit propriétaire ou locataire. C’est donc une taxe qui touche une très grande partie de la société française. Avec cette mesure phare de son programme électoral, le président Macron permet à de nombreuses personnes de gagner du pouvoir d’achat en réduisant l’impact de cette taxe sur les finances personnelles de nombreux contribuables.
 
On verra une baisse de 1/3 de cette taxe dès janvier 2018, 2/3 en janvier 2019 et elle aura totalement disparu dès 2020. Pour pouvoir en bénéficier, il faut avoir un revenu fiscal inférieur à 27.000€ pour une personne seule et 43.000€ pour un couple.
 
Ainsi, cette économie pourra permettre aux ménages plus de consommation ou plus d’épargne.
 
 
 

Augmentation de la CSG et suppression des cotisations maladie et chômage

 
Le gouvernement souhaite élargir le spectre de recettes fiscales en l’appliquant à tous les revenus. De ce fait, il y a eu décision de supprimer les cotisations maladies et chômage et dans le même temps, une augmentation de la CSG (contribution sociale générale) de 1.7 point, passant de 5.5% à 7.2%.
 
 
SMLXL

 
 
Cela aura pour effet une augmentation des salaires d’environ 1.5% en net. Les salariés ne verront cet effet que d’ici fin 2018. De leur côté, les indépendants gagneront en pouvoir d’achat pour ceux qui ont des revenus inférieurs à 4.000€ mensuels.
Toutefois, cette mesure aura un effet néfaste sur les propriétaires fonciers et les retraités. Ceux qui disposent de revenus locatifs (BIC pour les meublés et revenus fonciers pour les biens loués nus) verront la fiscalité de leurs revenus augmentés. Il en sera de même pour les retraités avec une pension supérieure à 1.350€ mensuels.
 
 
 

La suppression totale de l’ISF

 
Cheval de bataille de sa campagne, le président Macron a respecté sa parole et a décidé de supprimer simplement l’impôt de solidarité sur la fortune et de la changer par un autre dispositif qui s’appelle l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).
 
On notera qu’il n’y aura pas de changement sur le mode de calcul (barème et abattement de 30% sur la résidence principale). Pour finir, le dispositif qui permettait de réduire son ISF en investissant dans les PME est aussi supprimé.
 
On voit bien avec cette mesure que le gouvernement Macron cherche à développer le financement de l’économie réelle via les marchés boursiers ou l’investissement direct dans les PME.
SMLXL

 

La Flat tax

 
La Flat tax est un impôt forfaitaire applicable à tous les revenus du capital, c’est-à-dire dividendes (revenus des actions), intérêts (revenus des livrets, PEL, obligations…) et plus-values de cession (différence positive entre l’achat et la vente d’une action).
 
Tous ces revenus seront prélevés forfaitairement au taux de 30%. Les livrets d’épargne populaires garderont leurs avantages fiscaux (Livret A, LDD, Livret d’épargne populaire) et resteront nets d’impôt.
 
En ce qui concerne les PEL, tous ceux ouverts dès le 1er janvier 2018 verront leurs intérêts fiscalisés à hauteur de 30%. Cela change avec l’ancien système car il fallait attendre 12 ans pour être imposés sur les intérêts à hauteur de la TMI (tranche marginale d’imposition). La prime d’état attribuée pour les PEL va aussi disparaitre.
 
Pour finir, l’assurance vie, dispositif d’épargne favori des épargnants français, se verra attribuée un abattement de 150.000€ d’encours total (sommes placées sur les contrats) pour une personne et 300.000€ pour un couple, en dessous duquel, la fiscalité restera celle actuelle. Au-dessus, la Flat tax de 30% s’appliquera automatiquement.
 
On voit donc qu’avec ces différentes mesures, les cartes du jeu de la gestion de patrimoine sont complètement relancées. Que ce soit pour les ménages les plus modestes, les épargnants plaçant leurs économies sur les marchés boursiers ou les livrets ou encore les personnes investissant massivement dans l’immobilier, tout a changé.
 
 
Il est important de voir un conseiller pouvant vous aider à voir plus clair dans toutes ces informations et surtout à adapter votre stratégie patrimoniale aux nouvelles règles du jeu.
VOUS AVEZ DES QUESTIONS _ -EASYGP