La gestion de patrimoine accessible.

Prenez conseil !

La gestion de patrimoine accessible.

  • 16 Rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine

  • 06-50-78-45-81

  • Will.Behejohn@easygestiondepatrimoine.com

  • 10:00
    18:00

Economie: le gouvernement Macron annonce son grand plan pour l'industrie

Jan, 23
0
easygp-macron-politique-industrie
 
Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus précisément celle de l’économie française. De nombreux investisseurs se posent la question du rendement de leurs différents placements. Toutefois, avant de songer à investir son capital et ses économies dans tel ou tel type de placement, il est bon d’analyser la situation du pays dans lequel l’investissement en question se fera.
 
Ces dernières années, la filière industrielle française a vu nombre de ses entreprises disparaître pour raisons économiques ou plus simplement, être délocalisées. Le gouvernement Macron a mis comme priorité de son mandat, la sauvegarde voire la résurrection du secteur industriel. Nous allons donc voir quelle sera sa stratégie pour l’avenir quant à ce secteur tant délaissé, mais aussi les opportunités que cela peut procurer pour un investisseur particulier.
 
 

Un soutien fort de l’état

 
« On ne va pas lâcher notre industrie ! ». Voici quels étaient les mots du Premier Ministre, Edouard Philippe lorsqu’il a présenté devant de nombreux journalistes la nouvelle stratégie industrielle du nouveau gouvernement français. Depuis le 01/01/2018, un fond public d’aide au renouveau de l’industrie vient d’être créé à l’initiative gouvernementale.
 
Il sera de 10 Mds€ et financé par les récentes cessions d’actions étatiques au sein des sociétés Engie et Renault, pour une somme d’environ 2 Mds€. Les 8 Mds€ manquants seront constitués d’actions dans des entreprises nationalisées, dont la vocation à terme ne seront pas d’être vendues. Toutefois, ces actions versent régulièrement des dividendes. C’est avec ces mêmes dividendes que le fonds sera alimenté.
 

Economie: le gouvernement Macron annonce son grand plan pour l'industrie

 

A la reconquête de l’industrie française

 
Le Premier Ministre français a annoncé que « l’industrie était un outil de reconquête » économique. Il a aussi évoqué le fait que dorénavant, l’état deviendrait un partenaire de ce secteur. Il est donc fort à parier que les nombreuses réformes actuelles mais aussi futures du gouvernement Macron auront pour but de soutenir ce secteur fortement affaibli depuis une dizaine d’année.
 
Edouard Philippe défend « une ouverture franche à l’Europe » et veut mettre en avant une « politique européenne industrielle ». Il sera donc intéressant de voir en quoi le marché unique européen et les différents autres états de la zone euro pourront permettre à la France de faire renaître un secteur industriel au plus bas depuis une décennie. En effet, une mise en commun des objectifs nationaux et européens pourrait avoir un effet bénéfique sur le secteur industriel français.
 
Toutefois, l’hégémonie économique de notre voisin allemand pourrait mettre à mal ce doux rêve. D’autant plus, que les autres pays membres de la zone euro ne voudront pas se laisser faire et n’avoir que des industries à faible valeur ajoutée à développer. Cela irait à l’encontre de leurs besoins et intérêts économiques, surtout que le fossé entre eux et le couple Franco – germanique ne serait que plus grand.
 
Il y évoque aussi une sorte d’interventionnisme économique en cas d’OPA (offre publique d’achat) sur les « champions français de tout secteur ». De nombreux politiciens ces dernières années, avaient émis l’idée de l’intervention de l’Etat en cas « d’attaque sur un des fleurons de l’industrie française ». L’ancien ministre du redressement productif sous l’ère Hollande (Arnaud Montebourg) en faisait partie. On a eu en 2014 l’OPA du cimentier français Italcementi, qui était depuis de 1992 une filiale d’une société italienne. Actuellement, on a le bijoutier français Baccarat qui pourrait se faire racheter par la société Fortune Fountaine Capital.
 
Il sera donc intéressant de voir le comportement du gouvernement français en cas de rachat d’une grosse entreprise par une autre entreprise allemande par exemple, afin de voir si le discours affiché est simplement de façade ou s’il sera maintenu même face à notre meilleur ami / ennemi.
 
 

Economie: le gouvernement Macron annonce son grand plan pour l'industrie

 

 

La place de l’industrie française à l’international

 
Un soutien direct a été affiché en ce qui concerne l’accompagnement de l’Etat dans les domaines de la voiture autonome et des batteries électriques. Des sociétés telles que Peugeot ou encore Renault devraient donc recevoir de nouveaux fonds afin de devenir des pionniers européens et mondiaux dans le domaine. Il y aura également un « renforcement du dispositif public d’accompagnement et de financement à l’export ».
 
Le but est donc tout tracer, refaire de la France une puissance industrielle qui exporte, donc une puissance industrielle à l’aura internationale. Il est vrai que ces dernières années, l’avènement de la Chine a complètement changé la donne. Les seules vraies puissances actuelles sont la Chine, les USA et l’Allemagne.
 
Le premier ministre français a clairement fermé la porte à une baisse des cotisations sociales tant que la situation des finances publiques ne sera pas plus saine. Toutefois, une réflexion se fera avec les collectivités territoriales afin de modifier la fiscalité de la production, et donc refaire de l’industriel un secteur attractif pour les entrepreneurs, mais aussi pour les investisseurs particuliers et institutionnels.
 
Malgré le fait que l’économie repasse au vert depuis quelques mois, le secteur industriel français a franchement souffert ces dernières années de toutes les fermetures et délocalisations. Il y a 15 ans, la part de l’industrie dans le PIB français était de 16.5%, elle est de nos jours de 12.5%. Et cela a eu pour conséquences, la destruction d’un million d’emplois.
 
Vous l’aurez donc compris, la relance du secteur industriel français est une excellente nouvelle à tous les niveaux, que ce soit de la compétitivité de l’économie française, le chômage, une France plus solide économiquement… Cela représente une opportunité pour les clients particuliers de pouvoir investir de miser à terme sur une potentielle plus-value du fait du redressement économique français.
 
Les marchés financiers seront donc à surveiller, notamment en ce qui concerne les entreprises du secteur industriel dont la valeur pourrait augmenter à moyen terme (d’ici 4 à 5 ans). Les entreprises industrielles cotées en bourse ont souvent l’habitude de verser un dividende, c’est donc un élément à prendre en compte lors de la composition de vos portefeuilles.
 

 

 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS _ -EASYGP

EASYPACK EASYGP (1)

Vous avez des questions ?

easaygp-contact-us-1

Produits