EASYGP-placements-investissements-pack-actions-a-suivre

Placements: 5 actions qui vont performer en 2018

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

En cette fin d’année 2017, nous allons évoquer ensemble l’actualité des marchés financiers. Nous allons plus précisément nous attarder sur le marché des actions, qui est le marché le plus performant en termes de rendement sur les marchés financiers pour la clientèle des particuliers.
 
Et pour terminer l’année en beauté, votre conseiller EasyGP va vous faire un cadeau que vous devriez apprécier : 5 actions cotées en bourse, qui selon nous vont performer sur l’année 2018. Nous nous intéresserons uniquement aux actions européennes, qui reprennent des couleurs du fait de la reprise économique observée un peu partout en Europe. Pour finir, nous essayerons de vous conseiller des actions de petites et moyennes capitalisation (plus connues sous le nom de Smallcap et MidCap).
 
Ce type de sociétés cotées en bourse génèrent en moyenne plus de rendement que les actions de grandes capitalisations type CAC40 (Air France, Total…). Mais il y a des opportunités à saisir sur certaines grosses capitalisations. Nous allons voir ceci ensemble de suite.
 
April : Code ISIN -> FR0004037125. 
Cours de l’action au jour de l’article : environ 14€

easygp-logo-actions-april

April est une société française de courtage en assurance créée en 1988 et qui a été cotée en bourse en 1997. Située à Lyon et implantée internationalement, la société April est représentée mondialement via 20.000 distributeurs sur les 5 continents. Avec un chiffre d’affaires approchant du milliard d’€ (861.2 millions), l’entreprise française se porte plutôt bien.
 
Analyse boursière et financière : l’année 2017 est une bonne année pour la valeur. En effet, au début de l’année, le cours de l’action était de 12€. Cela représente une augmentation d’environ 17% de sa valeur. Avec un PER plutôt élevé par rapport à la moyenne du secteur (autour des 29), la société April voit celui de 2017 quasiment se diviser par 2 (environ 14 – 15). Cela signifie que le bénéfice par action augmente et qu’il est déjà plus en rapport avec l’évaluation boursière de la société. Ceci est une bonne chose, cela signifie que l’entreprise devient de plus en plus rentable d’un point de vue comptable.
 
Actualité financière et boursière : avec un premier semestre couronné d’une hausse du chiffre d’affaires de 6.4% par rapport au 1er semestre 2016, April poursuit son excellent début d’exercice. Et il ne serait pas fou au vu des chiffres du 1er semestre 2017 de voir une augmentation de toutes les marges pour la fin de l’exercice comptable 2017. On peut ajouter à ceci les différentes acquisitions internationales que le courtier lyonnais a effectué cette année 2017.
 
Notamment au Brésil avec l’acquisition de 60% du capital de la société Public Broker, qui distribue des produits d’assurance prévoyance et santé aux entreprises locales.
Pour finir, avec la libéralisation des différents marchés voulue par le gouvernement Macron, la société devrait profiter de ce phénomène en ce qui concerne l’assurance emprunteur.
 
En effet, avant les clients particuliers qui souscrivaient un crédit immobilier prenaient souvent l’assurance emprunteur de l’établissement préteur. Avec les lois Hamon et Chatel, qui permettaient de pouvoir progressivement changer d’assureur en ce qui concernait la garantie emprunteur, les particuliers commençaient à avoir l’occasion de pouvoir gagner quelques euros sur cette précieuse garantie. Avec la loi Bourquin, les souscripteurs de crédits immobiliers et de garantie emprunteur vont pouvoir changer chaque année, s’ils le souhaitent, d’assurance emprunteur et ce à la date anniversaire de la souscription du contrat. Il y a donc des parts de marché à aller chercher pour le courtier April.
 
 
Bouygues : Code ISIN -> FR0000120503. 
Cours de l’action le jour de l’article : environ 44€

Bouygues_easygp

Le groupe Bouygues est un consortium bien connu du public français. Ce groupe crée il y a plus de 60 ans avait à l’origine, commencé son activité dans les activités du bâtiment et de la promotion immobilière avec ses deux filiales Bouygues Construction et Bouygues Immobilier.
 
Avec le temps, le groupe s’est diversifié en ajoutant d’autres activités à son portefeuille produit telles que les médias avec TF1 dont ils sont propriétaires à 43.9% et les télécoms avec Bouygues Telecom dont ils sont propriétaires à 90.5%. Ils sont aussi au capital de l’entreprise de transport Alstom à hauteur de quasiment 28% depuis 2006. Avec 118 000 collaborateurs situés dans le monde, des activités implantées dans 90 pays différents et un chiffre d’affaires 2016 d’environ 32Mds€, le groupe français se porte lui aussi très bien.
 
Analyse boursière et financière : l’année 2017 avait commencé avec une action légèrement en dessous des 35€ aux premiers jours de janvier. Actuellement, le cours de l’action est autour des 44€, soit une augmentation d’environ 26%. Avec un PER 2016 d’environ 21, la hausse de l’activité et des bénéfices du groupe lui permettront de réduire celui-ci de quelques points (environ 2 à 3 pts).
 
Il faut bien comprendre que plus le PER est grand, plus le retour sur investissement sera long pour un investisseur qui acheté cette action. Le bénéfice par action est en augmentation d’environ 14% par rapport à l’année 2016, l’entreprise est donc sur le bon chemin d’un point de vue comptable. Ce qui a un effet conséquent sur les informations boursières. La société devrait continuer, comme en 2016, de verser un dividende par action d’environ 1.60€, soit un rendement par action d’environ 3.68%.
 
Actualité financière et boursière : du fait d’être un groupe important de la scène française, le consortium Bouygues a une activité diverse en lien avec ses différentes filiales. La filiale du secteur du bâtiment, Bouygues Construction, s’est associée avec d’autres poids lourds de l’industrie française, notamment Dassault Systèmes, afin de transformer digitalement le secteur de la construction. TF1, filiale du groupe Bouygues, est en pleine négociation avec le groupe Axel Springer, afin de racheter quasiment 80% de son entreprise AuFéminin.
 
Entreprise à succès, adressée à la gente féminine et proposant des offres et services sur la mode, la santé, la beauté, la cuisine… Pour finir, le secteur de la construction prévoit un ralentissement de son activité pour 2018 (environ +2.4% par rapport à 2017). Plusieurs raisons à ce ralentissement : les différentes réformes de l’accès au PTZ (prêt à taux zéro) et la modification de l’éligibilité du PINEL à certaines zones uniquement. De l’autre côté, les constructions dans le secteur professionnel devraient reprendre de plus belle du fait de la reprise économique. La société Bouygues construction devrait pouvoir profiter de cet effet d’aubaine, couplée au projet du Grand Paris.

IPSEN

 
IPSEN est un groupe biopharmaceutique à portée mondiale dont le cœur de métier se porte sur la médecine spécialisée et la médecine familiale. La société commercialise plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays différents et possède une présence commerciale dans plus de 30 états du monde. Le médicament le plus connu commercialisé par la société étant le Smecta. Avec plus de 5100 collaborateurs à travers le monde et un chiffre d’affaires 2016 de plus de 1.6Mds€, le groupe fait partie des sociétés pharmaceutiques à surveiller mondialement.

Analyse financière et boursière : l’année 2017 a été excellente d’un point de vue boursier pour cette action. En effet, aux premiers jours de janvier, l’action se situait légèrement en dessous des 70€. L’action a pris environ 30€, soit une augmentation d’environ 43%. Avec un PER 2016 assez élevé (autour de 30), celui de 2017 devrait être plus en accord avec la moyenne des sociétés du secteur (autour de 24).
 
L’investissement devient de plus en plus rentable pour les personnes qui souhaitent placer leur argent sur cette valeur. On constate un bénéfice par action déjà assez élevé en 2016 (3.18€), celui-ci devrait aussi augmenter en 2017 (autour de 4.15€). La société se porte donc bien. On ne voit pas d’augmentation du dividende, il devrait rester autour 0.80 – 0.90€ par action.
 
Actualité financière et boursière : le groupe pharmaceutique peut se féliciter d’obtenir d’excellentes nouvelles en cette fin d’année 2017. En effet, en septembre 2017, la commission européenne a validé la mise sur le marché du médicament Xermelo dans le traitement de la diarrhée associée au syndrome carcinoïde.
 
Des résultats positifs sont intervenus en octobre 2017 lors de l’étude de certains résultats liés à l’utilisation du médicament Cabozantinib, dans la lutte contre le cancer du foie. On voit donc que la société est constamment dans l’innovation et le lancement des médicaments commercialisés ou l’étude d’effets secondaires de médicaments déjà lancés, obtiennent très souvent des voies positives.

LNA Santé

 
LNA Santé, anciennement connu sous le nom « Le Noble Age », est un acteur global du secteur de la santé et plus spécialement, de la santé des séniors ceci est le cheval de bataille. La société possède plus de 70 établissements spécialisés en France et en Belgique, allant de la maison de retraite spécialisée aux centres de santé, en passant par les cliniques psychiatriques…Avec plus de 5000 salariés et un chiffre d’affaires 2016 d’environ 345 millions d’€, LNA Santé s’impose comme un des leaders du secteur de la santé des particuliers.

lna-sante-easygp

Analyse boursière et financière : l’année 2017 est aussi une excellente année pour l’action LNA Santé. En effet, en début 2017, l’action valait autour des 35€. Soit une augmentation de sa valeur d’environ 23€, ce qui correspond à une croissance d’environ 66%. Avec un PER 2016 dans la moyenne des entreprises du secteur (autour de 25), celui de 2017 devrait baisser légèrement et se situer autour de 22.
 
Au vu des résultats comptables du 1er semestre 2017 et de l’évolution de l’activité de l’entreprise, le bénéfice par action devrait aussi être à la hausse (autour de 2.60€), c’est donc une excellente nouvelle pour les actionnaires. Il ne devrait pas y avoir de hausse du dividende versé aux actionnaires, celui-ci se trouvant comme en 2016, autour de 0.25€ par action. La société préfère donc continuer ses investissements à long terme plutôt que reverser une partie de son bénéfice à ses actionnaires, décidant donc de jouer sur une stratégie de valorisation de l’action.
 
Actualité financière et boursière : contrairement à d’autres actions que nous avons analysés précédemment, LNA santé ne dispose pas d’une actualité « sensationnelle ». Nous nous concentrerons donc uniquement sur les objectifs comptables et financiers de l’entreprise. Avec un premier semestre comptablement solide, des revenus stables et des marges en hausse (notamment le CA), LNA Santé ne déçoit pas. Cela est la cause de sa croissance en bourse, les voyants sont tous au vert.

NetBooster : Code ISIN -> FR0000079683. 
Cours de l’action au jour de l’article : environ 3.40€
NetBooster est une agence de marketing spécialisée dans le marketing digital. A l’heure du digital, nombreuses sont les sociétés qui souhaitent obtenir une visibilité sur internet et les réseaux sociaux.
 
NetBooster aide ces entreprises à développer leurs différentes stratégies afin de pénétrer le marché du 2.0. Créée en 1998, la société est cotée en bourse sur le marché Alternext Paris. Avec plus de 900 collaborateurs dispersés sur 14 pays à travers le monde, et un chiffre d’affaires en hausse constante depuis quelques années (CA 2016 : environ 140 millions d’€), la société veut affirmer sa position de leader mondial du marketing indépendant.
 
Analyse financière et boursière : nous considérons cette action comme une des « pépites » de 2018. A savoir, une action dont la valeur est très faible mais qui pourrait prendre énormément de valeur sur l’année prochaine. Au début de l’année 2017, l’action valait environ 2.5€. Soit une augmentation de 36%. Du fait que ce type de société soit unique, elle est considérée comme représentant un risque important pour l’investisseur. Dans le même sens, le prix d’acquisition d’une  de ces actions démontre que le risque encouru ne se porte que sur quelques euros.
 
Le PER 2016 prend bien en compte cette notion de risque avec un PER autour de 162. Au vu de son actualité, le PER 2017 devrait être largement inférieur (autour de 70). Celui-ci aura tendance à baisser avec le temps et surtout si la croissance espérée de la société suit. Le bénéfice par action augmente légèrement (autour des 5cts). Comme beaucoup de jeunes entreprises cotées en bourse, NetBooster ne verse pas de dividende à son actionnariat. Le but étant d’investir massivement pour avoir une situation financière et comptable solide.
 
Actualité financière et financière : le groupe a réussi à décrocher des contrats avec des poids lourds européens tels que Deutsche Telekom, Estée Lauder, Emirates ou encore Europcar pour travailleur leurs différentes stratégies marketing et digitales pour les prochaines années. Le groupe a d’ailleurs déjà effectué des missions pour le groupe Accor ou encore Métro.
 
Cette année, le groupe a obtenu un contrat de collaboration avec l’entreprise Marc O ’Polo, marque de mode haut de gamme mais aussi avec la plateforme de streaming Deezer. L’entreprise continue donc sa marche en avant, ce qui laisse présager un chiffre d’affaire 2018 conséquent et une visibilité accrue. Cette action est donc le pari de notre stratégie d’investissement en ce qui concerne les actions européennes.
 
Vous l’aurez donc compris, 2018 devrait être comme 2017, une bonne année pour les actions, à moins d’un événement inattendu. Que ce soit via les actions en direct ou les fonds communs de placements, les actions représentent la classe d’actifs qui apporte le plus de rendement. La Team EasyGP espère que ces conseils vous serviront et que le rendement sera présent pour vous en 2018.
N’hésitez pas à venir vous renseigner pour avoir plus de conseil sur les marchés financiers et les actions. Bonnes fêtes à vous et passez une excellente fin d’année.
 
Pour bénéficier de l’expertise financière EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]

easygp-investissements-placements-voitures-etudier-placementsplaisirs-vins-plaisirs

Voiture de luxe: entre passion et rendement

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, votre conseiller va évoquer un placement peu connu et pourtant très apprécié des clients, et en particulier masculins : les voitures de collection. Beaucoup de clients cherchent des placements que l’on nomme « placements plaisirs », le but de ce type d’investissement est de trouver des investissements atypiques mélangeant plaisir et investissement. 
L’acquisition d’une voiture de collection (ou de luxe) fait donc partie de cette catégorie. Nous allons donc analyser ensemble comment fonctionne ce type d’investissement et surtout leur intérêt pour vous dans la gestion de votre patrimoine. Mais tout d’abord, nous allons le comparer avec d’autres types de « placements plaisirs » Lorsque l’on observe les autres types de « placements plaisirs » tels que le vin, l’art ou encore les bijoux, on se rend compte que leur valeur a explosé ces 10 dernières années, avec une plus-value potentielle d’un minimum de 150%.

Une fausse bonne idée ? 

Dernièrement, les placements sur les voitures de collection ont dépassés toutes les espérances avec une plus-value potentielle de 467% pour certaines voitures prisées par les collectionneurs. Ainsi, une voiture acheté il y a environ 10 ans peut se revendre quasiment 5 fois son prix d’achat. On parle donc de rendement et de plus-values bien supérieurs à tous les investissements traditionnels (produits financiers et immobilier principalement).
Les modèles qui prennent de la valeur avec le temps sont celles que les constructeurs vendent souvent très cher et qui sont produites en petites séries, cela leur donne un effet de rareté très apprécié des investisseurs et des collectionneurs. On peut par exemple prendre les Ferrari et les Porsche. Selon une étude de Knight Frank Luxury Investment, un célèbre cabinet de gestion de fortune et de gestion immobilière, les propriétaires qui ont eu l’occasion d’acheter ce genre de modèles de collection ont eu un rendement en moyenne de 161% sur 5 ans et de 467% environ sur 10 ans. 
Exemple: une Ferrari de collection achetée 80.000€ il y a 10 ans devrait valoir environ 446.000€. 

Quelles sont les démarches à suivre ? 

Vous comprenez donc que ce genre d’investissement peut être très lucratif pour le propriétaire de la voiture en question. D’autant plus que les modèles rares et très recherchés se vendent très facilement et pour des sommes faramineuses lors de mises aux enchères. 
En février 2017, une Ferrari 335 Sport Scaglietti de 1957 a ainsi été adjugée pour 32 millions d’euros. Un prix record. 
Toutefois, avec de nombreux acheteurs de Ferrari ou de Porsche, il vaut mieux éviter de se positionner sur ce marché en hausse hallucinante. Des experts des voitures de collections préconisent plutôt d’investir sur d’autres marques telles que Mercedes ou encore Aston Martin. Mais nous préférons être honnête avec vous, investir sur ce genre de placement n’est pas chose aisée. Pour trouver la bonne voiture, il faut être expert ou travailler avec un, faire le tour des garages spécialisés et se tenir au courant des enchères pour espérer dénicher un modèle à fort potentiel. Et surtout avoir de la chance, beaucoup de chance. 
Nous allons quand même vous donner quelques indices sur comment choisir votre prochaine voiture de collection.
  • La rareté, il faut donc essayer de trouver un modèle vendu en petite série et qui est assez rare à trouver.
  • La beauté, il faut essayer de trouver un modèle avec un charme particulier et qui plus est, se trouve être esthétique.
  • L’état général du véhicule est très important. Les acheteurs préféreront toujours avoir une voiture authentique, qui a un vécu malgré ses imperfections, plutôt qu’une voiture maquillée pour cacher ses imperfections et que l’on tentera de vendre au premier « néophyte ».
Voici quelques exemples de voitures, qui selon les experts, devraient prendre de la valeur sur les prochaines années:
  • – Lancia Delta Integrale
    – Porsche 911 « génération 993 »
    – Ferrari 308 GTB ou GTS, la Ferrari de Magnum
    – Les petites Alfa Romeo des années 1960 type Giulia et Giulietta
    – La Volvo 1800ES
    – La MG A 
    – La Ford Mustang cabriolet
Vous êtes maintenant au courant, dans les grandes lignes, de comment fonctionne l’achat de voiture de collection et son intérêt au sein de la gestion de patrimoine. Cet investissement et ce marché va prendre encore plus de sens grâce au président Macron et les lois qui protègent ce type de placement.
Avec la nouvelle loi des finances 2018, celui-ci a réformé l’ISF pour le transformer en impôt sur la fortune immobilière. Et de ce fait, tous les biens éligibles à l’ancien ISF en sont maintenant sortis. Et parmi ces biens, on pouvait notamment trouver les voitures de luxe et de collection. Nous pensons donc que cette initiative aura une effet positif sur le marché de l’automobile de luxe ou de collection.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]