OFFRE EASYGP_ ZOOM SUR LE PACK JEUNES (1)

Offre EasyGP: zoom sur le Pack Jeunes

Bonjour à toi, futur client EasyGP. Depuis quelques mois, nous préparons notre offre de services concernant le conseil en gestion de patrimoine. Il nous a fallu du temps pour trouver les meilleurs partenaires et pour créer une offre qui pourrait te convenir, à toi.

Dans ce cours article, moi, le conseiller EasyGP, je vais t’expliquer en quoi notre offre te correspond et ce que tu gagneras à travailler avec nous sur le long terme. Dans cet article, nous parlerons de notre offre d’investissement pour les 18 – 30 ans, le Pack Jeunes.

Les raisons de la création de ce pack

Tu as entre 18 et 30 ans, tu deviens un jeune adulte et commence à t’intéresser au monde de l’argent (marchés financiers et immobiliers). Tu commences à travailler, parfois à mi – temps, en CDD, en CDI… Tu es donc au début de ta vie.

Comme beaucoup de personnes de cet âge, tu as surement un Livret A sur lequel tu mets tes économies. Tu as aussi probablement un Livret Jeune. Tu n’es pas sans savoir que le Livret A possède un taux de rémunération de 0.75% net d’impôts et dont celui – ci ne bougera pas avant 2020. Si tu possèdes un Livret Jeune, en fonction de ta banque, il doit être entre 1% et 2%, ce qui est très bien et mieux que le Livret A. Mais la limite que tu peux déposer sur ce livret intéressant est de 1600€.

Tu te rends donc compte que tu as soit le choix entre un livret avec un taux très faible (0.75% -> pour te donner un exemple, si tu mets 100€ et que tu ne touches à cet argent, tu auras 0.75€ d’intérêts) ou un livret avec un bon taux d’intérêt mais un plafond très faible.

Nous pensons chez EasyGP que toute personne a le droit à un accompagnement digne de ce nom

Nous avons créé ce pack d’accompagnement car nous considérons que même les jeunes adultes ont droit à un conseil en investissement digne de ce nom. Il est extrêmement rare de voir un conseiller bancaire contacter une personne de moins de 30 ans si sa situation n’est pas « stable », comme ils aiment le dire (CDI à temps plein avec de bons revenus). Les personnes de moins de 30 ans sont responsables et il faut les traiter comme telles, tout en les conseillant afin d’y voir claire dans toutes ces informations.

Nous pensons chez EasyGP que toute personne a le droit à un accompagnement digne de ce nom. De nombreuses personnes de moins de 30 ans s’intéressent, et de plus en plus tôt, à leurs finances personnelles. Dans un monde de consommation et de concurrence, les particuliers recherchent des solutions afin de gagner plus d’argent via le placement de leurs économies.

L’accompagnement par EasyGP

EasyGP a donc créé le Pack Jeunes, la première offre d’investissement pour les 18 – 30 ans. Ce pack d’accompagnement est de 300€ la première année, puis il y aura une réduction de 50% dès la 2e année. Il ne te coûtera donc que 150€ à partir de la 2e année et jusqu’au jour de tes 30 ans.

 Nous cherchons à établir une relation sur le long terme avec toi afin que tu puisses nous exprimer tes différents besoins en termes de finances personnelles. Mais surtout, nous souhaitons te faire gagner de l’argent. Notre accompagnement se compose de ces services :

  • L’établissement de ton bilan patrimonial : le bilan patrimonial correspond à « une photographie » de ton patrimoine et toutes ses conséquences. On y trouve notamment le montant de tes économies, leur rendement (taux d’intérêt), ta situation professionnelle (CDI / CDD / chômage…), matrimoniale (célibataire, en couple, marié, pacsé), personnelle (si tu as des frères et sœurs, tes parents, tes grands parents…). Mais aussi, les conséquences qu’elles peuvent avoir sur toi (ce qui se passerait en cas de décès, en cas de divorce, si tu donnais de l’argent à ta famille / tes proches…).
  •  Le conseil en investissements financiers : les produits financiers sont les placements qui rapportent le plus de rendement. Mais avec tous les produits existants et les informations qui circulent, il est simple de vite se perdre. Ton conseiller EasyGP sera présent pour te conseiller au mieux afin de gagner des intérêts en accord avec ton profil de risque.
    •  Le conseil en investissements immobiliers : ces dernières années, de nombreuses personnes sont devenues propriétaires de leur résidence principale. D’autres ont en profité pour acheter des biens immobiliers afin de les faire louer. Les 18 – 30 ans étant les personnes avec les situations personnelles / professionnelles les plus « précaires », elles sont souvent celles qui sont délaissées sur « l’autoroute de l’investissement immobilier ». Nous mettons à ta disposition des contrats d’investissement dans l’immobilier locatif via les SCPI. Grace à ce type d’investissement, tu pourras commencer à toucher des loyers et ce, peu importe ton budget.
    •  Le suivi régulier de tes investissements : afin de fonder une relation sur le long terme, il est important de te faire gagner de l’argent. Mais il est surtout important que tu sentes que tu es suivi. Ton conseiller EasyGP te contactera donc régulièrement (1 fois tous les 3 mois) et te rencontrera au moins une fois par an afin de faire un point sur les économies que tu nous auras confié. Nous ferons avec toi quelques calculs afin que tu voies combien tu as gagné à la fin de l’année.
    •  L’aide à la déclaration d’impôts : tu as placé de l’argent et grâce à l’accompagnement de ton conseiller EasyGP, tu as gagné de l’argent. Il faut savoir que l’Etat et le FISC ne sont jamais très loin, et encore plus lorsque l’on gagne de l’argent. Ton conseiller EasyGP t’aide à déclarer les revenus et gains que tu auras perçu dans le cadre du Pack Jeunes.
    • La présentation d’opportunités sur les marchés financiers et immobiliers : un des problèmes que beaucoup de clients bancaires ont est qu’ils ont l’impression d’être contactés pour des offres qui ne leur profitent pas. Il est rare qu’un conseiller appelle un client pour lui dire « j’ai un produit qui pourrait vous faire gagner de l’argent ». Chez EasyGP, nous tenons à ce que nos clients profitent de notre conseil et augmentent leurs revenus. Tu seras donc tenu au courant de toute opportunité sur les différents marchés financiers et immobiliers, mais surtout lorsque l’objectif en taux d’intérêt aura été dépassé. Il faudra donc prendre des décisions afin de savoir si nous laissons tes économies prendre de la valeur et potentiellement en perdre ou s’il est temps de le retirer et d’en profiter pour le consommer et l’investir ailleurs.
    • L’abonnement à EasyBlog : tu fais partie de nos clients privilégies et à ce titre, tu recevras une newsletter hebdomadaire avec l’ensemble des articles et vidéos publiés sur notre site mais aussi sur notre page Facebook.

Tu l’auras donc compris, souscrire au Pack Jeunes, c’est la possibilité pour les moins de 30 ans de poser un pied dans le monde de l’investissement à cout réduit. Tous les services de la gestion de patrimoine adapté à une clientèle jeune et dynamique.

Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésites pas à laisser tes coordonnées ici : https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.W46dxOj7TIU

<

p style= »text-align: right; »>Ton conseiller EasyGP

Placements : zoom sur l’allocation d’actif

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus précisément celle de vos différents placements. Epargne bancaire, actions, obligations, fonds communs de placement, assurance vie, immobilier, art, or, placements alternatifs… Il existe tout un tas de d’actifs et de produits d’investissement, qui pourront ravir chaque épargnant.

Chaque investisseur a son produit d’investissement favori (financier / immobilier / plaisir) et a tendance à placer son argent massivement sur ce type d’actif. Toutefois, la diversification, c’est-à-dire la propension à élargir le choix de ses placements sur des actifs différents fait qu’il faut prendre en compte certaines données pour obtenir « un patrimoine parfait ».

L’allocation d’actif représente la faculté à répartir son patrimoine ou son portefeuille financier sur différents types d’actifs. Elle dépend très clairement de votre profil de risque et de vos gouts. Certaines personnes auront une allocation d’actif principalement basée sur le foncier, d’autres sur le financier. Afin d’avoir un patrimoine équilibré qui vous apporte un rendement intéressant tout en réduisant les risques, et surtout qui vous permet d’optimiser votre fiscalité, nous allons vous donner quelques conseils.

L’allocation d’actif, à quoi sert – elle ?

Selon de nombreuses analyses économiques, financières et académiques, une bonne allocation de votre patrimoine est à l’origine d’environ 80 à 85% de sa performance sur le long terme. Le 15 à 20% restant ne dépendent que du choix des actifs et des enveloppes fiscales qui les contiennent (assurance vie / compte titres / PEA entre autres).

On peut donc dire que bien gérer l’allocation de son patrimoine est un des fondamentaux de la gestion réussie d’un patrimoine. Cela est tout autant important que l’optimisation de la fiscalité. Et surtout comme nous l’indiquions, elle permet une réduction des risques et une augmentation du rendement global de votre patrimoine.

Le postulat de base est assez simple : chaque type d’actif a un comportement qui lui est propre et évolue de manière individuelle dans le temps. Par exemple : une action a tendance à s’apprécier sur le long terme (à moins d’un crash économique de son entreprise), ce qui n’est pas le cas pour de l’épargne bancaire type Livret A, qui ne bouge pas. On peut voir que le taux de ce livret (0.75% net d’impôt) est le même depuis 08/2015.

Ainsi, en diversifiant votre patrimoine et en ayant toute classe d’actifs (actions / obligations / épargne bancaire / immobilier / or…), on constate facilement que les produits à long terme prennent de la valeur, ceux à court terme stagnent. L’effet global fait que le patrimoine gagne en rendement en moyenne.

 

On peut prendre l’exemple des épargnants des années 2000, qui avaient de l’épargne bancaire / financière et immobilière. Le rendement de leur patrimoine sur ces quasiment 20 dernières années demeurent positif (autour de 5% net de frais de gestion).ALLOCATION-D-ACTIFS-EASYGP

L’allocation d’actif se fait aussi sur un même type d’actif car dans chaque famille, il existe des variétés sous – jacentes. Par exemple, les actions. Les actions forment un type d’actif et pourtant au sein de cette grande famille, on y retrouve le Smallcap (petites capitalisations) / le MidCap (moyennes capitalisations) / le Large caps (les entreprises des grandes indices boursiers). On peut parler aussi de secteur géographique (USA / Europe / Pays émergents), secteurs d’activités (finances / bâtiments / sciences / santé / télécoms…). Vous l’aurez bien compris, votre allocation d’actifs représente clairement vos choix à court terme, comme vos convictions sur le long terme.

 

Dans la partie « produits financiers – actions », il est donc important d’avoir quelques euros placés sur des produits type actions américaines et européennes. Cela vous permettra de bénéficier du plus grand marché économique et financier (USA), tout en participant à la croissance de l’Europe.

Prenez en compte vos besoins et votre profil de risque !

Tout comme chaque investisseur a des besoins et une stratégie patrimoniale différente, son profil de risque l’est aussi. Son allocation d’actifs doit donc prendre en compte ces différents paramètres. Il faut donc faire de temps à autres une veille patrimoniale, afin de savoir si votre stratégie patrimoniale et votre allocation d’actifs est en rapport avec vos objectifs.

Les objectifs de chacun changent dans le temps (acquérir sa résidence principale, investir dans l’immobilier ou sur les marchés financiers, préparer sa retraite…). Chacun de ces objectifs ont un horizon de placement et un niveau de risque qui lui est propre. Il faut donc prendre le temps de voir si la réalisation de chaque objectif est sur la bonne voie.

 

Il faut aussi veiller à la maitrise de risques de chaque type d’actif. Par exemple, on dit souvent que les obligations sont une classe d’actifs sure et pourtant, on le voit avec la Grèce et d’autres pays d’Europe, il est possible de passer près de la case Profil-investisseur-easygp« faillite ». Idem pour l’immobilier, il existe de nombreux risques, qui s’ils sont mal maitrisés peuvent causer beaucoup de dégâts (illiquidité du patrimoine, imposition très forte, risques locatifs, dégradation, mise aux normes, non remboursement de l’emprunt immobilier…).

 

 

Pour finir, il faut prendre en compte le rendement de votre allocation d’actifs. Donnez – vous un objectif de rendement (3, 5, 7, 10% de rendement annuel) et tenez – y vous. Une fois que l’objectif est atteint sur une classe d’actifs ou sur le patrimoine global, faites un bilan avec votre conseiller (gestionnaire de patrimoine / banquier / banquier privé…) afin de sécuriser votre patrimoine.

Vous l’aurez donc compris, il est important de bien gérer son patrimoine, de déterminer sa stratégie patrimoniale et de définir l’allocation d’actifs qui vous permettra d’atteindre vos objectifs patrimoniaux. Pour terminer, à partir du moment où une classe d’actifs pèse plus de 10% de votre patrimoine, il ne faut pas éluder le fait que vous êtes sujet aux risques qui vont avec (problèmes de gestion / fiscalité / risques intrinsèques à la classe d’actifs…). Il est donc important de diversifier son patrimoine pour l’optimiser en totalité.

Pour bénéficier de l’expertise patrimoniale EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][products columns= »4″ orderby= »title » order= »ASC » ids= »2425, 2411, 2423″][/vc_column][/vc_row]

PLACEMENTS _ COMMENT ÉPARGNER LORSQUE L’ON EST LOCATAIRE _

Placements : vers la fin du fonds euros ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus particulièrement celle de l’assurance vie, enveloppe fiscale préférée des Français.

Comme vous avez pu le voir depuis bientôt 1 an, le gouvernement fraichement élu du Président Macron enchaine les réformes sur un rythme effréné. Tout y passe : fiscalité, placements, travail, chômage, SNCF … Nous allons notamment nous concentrer sur l’aspect fiscalité et placements.

Cela a été annoncé dans son programme, le président souhaite rediriger l’épargne des Français vers l’économie réelle et les marchés financiers afin de dynamiser la croissance du pays. Et pour se faire, il décide de reformer l’enveloppe fiscale préférée des Français : l’assurance vie.

L’assurance vie est une enveloppe fiscale permettant de pouvoir sécuriser une partie de son capital sur ce que l’on nomme « le fonds euros », et pour les plus vaillants, de dynamiser leur argent via les marchés financiers et immobiliers à travers les UC (unités de compte).

Néanmoins, on constate depuis la crise de 2008, un abaissement général du rendement du fonds euros. En effet, celui-ci est principalement composé d’obligations d’états européens et de grandes entreprises européennes émettant de la dette. Beaucoup de personnes se rendent compte de nos jours que le fonds euros n’apporte quasiment plus de rendement, et donc en recherchent de nouvelles sources.

Dès lors, le gouvernement cherche un moyen d’inciter les épargnants à prendre plus de risques tout en garantissant une certaine sécurité du capital. C’est ce que nous allons voir maintenant ensemble.

Le fonds euros traditionnel

Il se définit par un effet cliquet qui sécurise les intérêts générés de façon annuelle par l’épargnant, tout en garantissant à tout moment le montant du capital investi. En d’autres mots, l’argent et les intérêts capitalisés via votre fonds euros sont exemptés de tout risque de perte en capital.

Notre ministre de l’économie et des finances, Bruno le Maire, a lancé le débat via la future loi PACTE (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Celle-ci devrait voir le jour en avril 2018.

Ce plan très ambitieux du gouvernement Macron est de permettre aux entreprises d’avoir un champ plus libre pour innover, grandir et créer de l’emploi. En ce qui concerne le volet de l’épargne et notamment l’assurance vie, le but est d’orienter les capitaux investis sur des placements à long terme. Le but est clair et assumer : il faut que les entreprises françaises en profitent !

les-fonds-en-euros-de-lassurance-vie-une-garantie-rognee-web-0212094433070 (1)

Lorsque l’on regarde la composition d’un fonds euros, il est généralement comme cela : 80% d’obligations ou plus en moyenne dont 1/3 de pays européens, le reste étant de la dette d’entreprise. Pour les quelques pourcents restants, ils sont composés d’actions européennes. Le gouvernement souhaite que les assureurs puissent augmenter la part d’action dans leurs différents fonds euros, tout en respectant le besoin d’immobilisation de fonds propres obligatoires depuis la directive Solvabilité 2.

 

Vers un fonds euros 2.0 ?

Ainsi le projet serait de « de moduler la garantie des nouveaux contrats d’assurance vie en fonds euros selon la durée de détention avec une garantie minorée en cas de détention sur une durée limitée, et une garantie bonifiée en cas de détention longue, autour d’une durée pivot de 8 à 10 ans », selon les dires du ministre.

Pour faire plus simple, le but est de faire en sorte que les nouveaux contrats d’assurance vie en fonds euros deviennent des fonds euros – croissance. Le fonds euros – croissance n’a jamais connu de grand succès d’un point de vue commercial. En donnant ce petit coup de pouce, le gouvernement essaye de promouvoir ce type de contrat dont le but est de surperformer le fonds euros traditionnels.

Un capital garanti uniquement à terme ?

Contrairement au fonds euros que nous connaissons qui est garanti à tout moment, le fonds euros – croissance est garanti uniquement si l’épargnant respecte la durée d’engagement, à savoir 8 ans minimum.

Certains fonds euros – croissance ne garantissent au minimum que 80% du capital sur une échéance donnée. En contrepartie, l’assureur qui gère le fonds peut se permettre plus de « souplesse » et donc investir dans des actifs apportant plus de rendement mais aussi plus de risques pour l’épargnant.

Mais comme le fonds euros traditionnel, le fonds euros – croissance est fortement pénalisé par les conditions de marché actuelles (inflation très faible, taux d’intérêt faibles, reprise douce de l’économie européenne…). Donc à moins de miser sur une échéance plus longue que la durée minimale de 8 ans, il est difficile de trouver de la croissance et de la performance pour le gérant du fonds comme pour les clients.

Vous l’aurez donc compris, l’assurance vie va faire partie de ces chantiers en pleine réforme, annoncés par le gouvernement Macron. Il faudra attendre et voir l’impact de la loi PACTE sur l’épargne des ménages.

Pour bénéficier de l’expertise patrimoniale EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][products columns= »4″ orderby= »title » order= »ASC » ids= »2411, 2425, 2426″][/vc_column][/vc_row]

Zoom sur le Pack Impôts : comment payer moins d’impôts

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

 

Bonjour à toi, futur client EasyGP. Depuis quelques mois, nous préparons notre offre de services concernant le conseil en gestion de patrimoine. Il nous a fallu du temps pour trouver les meilleurs partenaires et pour créer une offre qui pourrait te convenir, à toi.

Dans ce cours article, moi, le conseiller EasyGP, je vais t’expliquer en quoi notre offre te correspond et ce que tu gagneras à travailler avec nous sur le long terme. Dans cet article, nous parlerons de notre offre pour les allergiques à la grosse feuille d’imposition, le Pack Impôts.

Les raisons de la création de ce pack

Tu as plus de 18 ans et t’intéresses au monde de l’argent. Comme beaucoup, tu cherches à investir tes économies et ne sais pas vraiment comment faire.

Comme beaucoup de Français, tu reçois ta fiche d’imposition et as l’impression que tu en payes beaucoup trop. Et cela peut se comprendre, il y a environ 36 millions de foyers fiscaux en France et ce sont ce que l’on appelle « les classes moyennes » qui payent le plus. Elles sont trop riches pour profiter des aides sociales mais pas assez pour éviter le « matraquage fiscal » que les plus aisés évitent sans problème.

 

36 millions de foyers fiscaux en France et ce sont ce que l’on appelle « les classes moyennes » qui payent le plus

 

TVA, impôt sur le revenu, taxe d’habitation, taxe foncière…. Il existe des dizaines voire des centaines d’impôts en France. Impôts qui impactent principalement les classes moyennes.

Alors comme beaucoup de personnes, tu t’es déjà demandé comment faire pour payer moins d’impôt. Il existe des tas de niches fiscales permettant à un particulier de réduire son imposition, que ce soit sur son salaire, ses revenus locatifs, ses revenus financiers… Mais te l’a-t-on déjà proposé ?

Les banques proposent ce genre de services à leurs clients les plus riches, il en est de même pour les cabinets de gestion de patrimoine traditionnels. Nous avons créé ce pack d’accompagnement car nous considérons que toute personne a droit à un conseil en optimisation fiscale digne de ce nom !

L’accompagnement par EasyGP

 

EasyGP a donc créé le Pack Impôts, la première offre de conseil en optimisation fiscale accessible à tous. Ce pack d’accompagnement est de 1000€ la première année, puis il y aura une réduction de 50% dès la 2e année. Il ne te coutera donc que 500€ à partir de la 2e année et ce jusqu’à la fin de notre relation commerciale.  Ce pack s’adresse donc à des personnes qui souhaitent réellement réduire leur facture fiscale.

Nous cherchons à établir une relation sur le long terme avec toi afin que tu puisses nous exprimer tes différents besoins en termes de finances personnelles. Mais surtout, nous souhaitons te faire gagner de l’argent, et dans ce cas économiser de l’argent. Notre accompagnement se compose de ces services :

 

  • L’établissement de ton bilan patrimonial : le bilan patrimonial correspond à « une photographie » de ton patrimoine et toutes ses conséquences. On y trouve notamment le montant de tes économies, leur rendement (taux d’intérêt), ta situation professionnelle (CDI / CDD / chômage…), matrimoniale (célibataire, en couple, marié, pacsé), personnelle (si tu as des frères et sœurs, tes parents, tes grands parents…). Mais aussi, les conséquences qu’elles peuvent avoir sur toi (ce qui se passerait en cas de décès, en cas de divorce, si tu donnais de l’argent à ta famille / tes proches…). Ce bilan sera accentué sur l’aspect fiscal de ta situation afin de pointer du doigt les possibilités de réduction fiscale.
  • Le conseil en investissements financiers: certains produits financiers te permettent de défiscaliser et donc réduire ton imposition. Ton conseiller EasyGP sera présent pour te conseiller et allier avec toi rendement et réduction fiscale en choisissant l’enveloppe fiscale adaptée à ta stratégie.
  • Le conseil en investissements immobiliers : les produits immobiliers permettent de pouvoir réduire l’impact de la fiscalité sur ton patrimoine. Mais avec tous les produits existants et les lois encore en vigueur (Pinel / Monuments Historiques / Malraux…), il est simple de vite se perdre. Ton conseiller EasyGP sera présent pour te conseiller au mieux afin d’obtenir la plus grande réduction de ta fiscalité.

  • La création de ta stratégie d’optimisation fiscale : investissements financiers ou immobiliers, il est possible de réduire ton imposition de plusieurs façons possibles. Ensemble, nous ferons ton profil de risque afin de voir quel est le moyen le plus adapté à ta situation pour réduire ton assiette fiscale.

  • Le suivi régulier de tes investissements : afin de fonder une relation sur le long terme, il est important de te faire gagner de l’argent. Mais il est surtout important que tu sentes que tu es suivi. Ton conseiller EasyGP te contactera donc régulièrement (1 fois tous les 3 mois) et te rencontrera au moins une fois par an afin de faire un point sur les économies que tu nous auras confié. Nous ferons avec toi quelques calculs afin que tu voies combien tu as gagné à la fin de l’année, notamment avec l’impact de la défiscalisation.

  • -20% sur la tarification immobilière : notre but est de te faire gagner de l’argent. Et à ce titre, nous avons décidé d’appliquer des prix en termes d’achat et vente immobilière plus bas que la moyenne des agents immobiliers traditionnels. En souscrivant au Pack Impôts, tu réduis de 20% ces frais. Investir sur un bien performant en termes d’optimisation fiscale ne te coutera donc pas des sommes faramineuses.

  • L’accès aux meilleurs taux pour vos crédits : en tant que courtier en crédits immobiliers, nous mettons notre expertise à ton service afin d’obtenir les meilleures conditions de financement de ton bien immobilier.

  • L’aide à la déclaration d’impôts : tu as placé de l’argent et grâce à l’accompagnement de ton conseiller EasyGP, tu as gagné de l’argent. Il faut savoir que l’Etat et le FISC ne sont jamais très loin, et encore plus lorsque l’on gagne de l’argent. Ton conseiller EasyGP t’aide à déclarer les revenus et gains que tu auras perçu dans le cadre du Pack Immo.

Cette situation vous parle ? 

 

  • -20% sur la rédaction de ta déclaration d’impôts : certaines personnes peuvent se sentir lassées de déclarer elles – mêmes leurs revenus, encore plus lorsqu’il y a de l’optimisation fiscale. EasyGP te propose de le faire à ta place. En souscrivant au Pack Impôts, tu obtiens une réduction de 20% sur ce service très utile en cas de lourde fiscalité.

 

  • L’abonnement à EasyBlog : tu fais partie de nos clients privilégies et à ce titre, tu recevras une newsletter hebdomadaire avec l’ensemble des articles et vidéos publiés sur notre site mais aussi sur notre page Facebook.

Tu l’auras donc compris, souscrire au Pack Impôts, c’est la possibilité pour toi de réduire fortement ton imposition et ainsi profiter de cet argent pour d’autres placements ou projets. Tous les services de la gestion de patrimoine adapté à une clientèle d’investisseurs, qu’ils soient novices ou avertis.

 

 

Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésites pas à prendre RDV ici : 

 

OBTENIR PLUS D'INFOS EASYGP

Ton conseiller EasyGP

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][products columns= »4″ orderby= »title » order= »ASC » ids= »2426, 2411, 2423, 2424″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]

PLACEMENTS _ LE PEA, LE PARADIS FISCAL POUR LES ACTIONS EUROPÉENNES

Placements: le PEA, le paradis fiscal pour les actions européennes

[vc_row][vc_column][vc_column_text] 

Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et notamment celle des marchés financiers.

Comme vous pouvez le voir depuis quelques semaines, les marchés financiers américains, européens et surtout français, sont en période de turbulences. Contrairement à la fin de l’année de 2017 où la tendance était vers une augmentation stable et constante de la plupart des indices boursiers, ces derniers temps, les marchés financiers alternent entre le bon et le mauvais.

 

Cela a tendance à effrayer une bonne partie d’investisseurs assez peu enclins à prendre des risques, mais aussi à stimuler les plus avertis car ils y voient une occasion d’acheter des actions pour pas cher. Mais pour investir sur les marchés financiers, faut-il encore choisir l’enveloppe fiscale la plus adaptée à votre objectif.

Si vous souhaitez investir sur les marchés mondiaux, alors le compte titre est l’enveloppe qui vous convient. Mais si comme beaucoup vous souhaitez bénéficier d’avantages fiscaux et participer à la reprise de la croissance en France et en Europe, il vous faut absolument un PEA.

Le PEA est considéré par beaucoup comme étant un instrument de défiscalisation permettant à son propriétaire d’investir sur les marchés français et européens. Nous allons vous montrer son intérêt à travers cet article.

Le fonctionnement du PEA

 

Comme nous vous le disions plus tôt, le PEA (plan épargne en actions) permet de gérer un portefeuille d’actions principalement européennes. En effet, afin de pouvoir être éligible au PEA, il faut que les actions que vous souhaitez souscrire soient de pays de l’Europe (Zone UE + Suisse et Scandinavie). Ainsi, une action norvégienne est éligible au PEA.

 

Si vous souhaitez souscrire une part de fonds d’investissement type SICAV ou OPC, il faut que celui – ci soit composé à 75% d’actions européennes.

 

Le reste pouvant être des liquidités, des obligations…

Vous l’aurez donc compris, ce type d’enveloppe s’adresse à des clients qui n’ont pas peur de prendre du risque et qui recherchent du rendement sur le marché spécifique des actions. Mais contrairement au compte titres ordinaire, il possède un plafond de versement. Il est de 150.000€ pour un PEA ordinaire et de 225.000€ pour un PEA PME (150.000 + 75.000). Au-delà de cette limite, il est impossible de verser des sommes supplémentaires.

 

Avec environ 4 millions de PEA souscrits en France, autour de 90Mds€ d’encours sous gestion et près de 60.000 au plafond règlementaire, cette enveloppe a su conquérir un segment d’investisseur important en France.

Il faut aussi savoir qu’il existe deux types de PEA : le PEA bancaire et le PEA assurance. Le PEA bancaire est composé d’un compte titres et d’une poche en espèces. Ainsi, lorsque vous mettez de l’argent sur votre PEA, celui – ci va sur la partie en espèces qui sert à alimenter le compte titres via l’achat d’actions ou d’OPC éligibles. Le PEA assurance correspond à un contrat de capitalisation, un peu comme un contrat d’assurance vie. On peut le souscrire auprès d’un assureur et présente l’intérêt de proposer une rente viagère pour le souscripteur qui le souhaite, au lieu de faire un retrait en capital.

Un véritable « paradis fiscal » pour les investisseurs en actions

 

Afin de continuer d’attirer de plus de monde et de rechercher plus de souscription à cette enveloppe fiscale unique, le gouvernement a employé les grands moyens ces dernières années. Avec notamment le relèvement du plafond de versement qui est actuellement de 150.000€ / personne ou 300.000€ pour un couple. A ceci a été ajouté la partie PME qui relevé le plafond de 75.000€ supplémentaire (150.000€ pour un couple).

Le but recherché est explicite : faire participer les investisseurs français à la reprise économique du pays et de l’Europe via les marchés financiers.

Grace au PEA, un investisseur peut placer son argent sur les marchés financiers français et européens dans leur globalité. Il peut donc acheter du TOTAL et du LVMH (France), comme du BMW (Allemagne), FIAT (Italie), TESCO (Angleterre) ou encore Clariant (Suisse).

 

Pour les chefs d’entreprises, il est possible d’y placer les actions de son entreprise et ce peu importe le secteur d’activité, dès lors que vous détenez moins de 25% du capital de l’entreprise. C’est donc un moyen intéressant de gérer une éventuelle plus-value de votre entreprise.

Le cycle de vie du PEA

 

Afin de profiter en totalité des avantages fiscaux du plan épargne en action, il faut être patient. En effet, comme pour toute enveloppe fiscale avantageuse, l’Etat a mis une condition de temps. Il faut donc conserver au minimum son PEA 5 ans afin de jouir de ses avantages.

 

Le PEA comme l’assurance vie, possède plusieurs périodes de vie pendant lesquelles on peut voir une variation dégressive de la fiscalité.

 

Entre le moment où vous avez ouvert votre PEA et une période de 2 ans, si vous faites un retrait de votre argent, même si ce n’est qu’1€, alors votre PEA se clôture de manière automatique. Si vous faites une plus-value, alors la fiscalité sera de 39.7% (22.5% d’impôt sur la plus-value + 17.2% de PS).

Si vous retirez entre 2 ans et 5 ans, alors il en sera de même, votre PEA sera automatique clôturé. Toutefois, la fiscalité appliquée à vos plus-values sera moins importante. Elle sera de 36.2% (19% d’impôt sur la plus-value + 17.2% de PS).

 

C’est à partir du 5e anniversaire que le PEA prend tout son sens. Si vous clôturer entre 5 ans et 8 ans, tout retrait provoquera irrémédiablement la clôture du plan mais vous serez exonérés d’impôt sur la plus-value. Vous ne payerez donc que les PS, soit 17.2%.

Si vous retirez après 8 ans, le PEA ne sera pas clôturé. En revanche, vous ne pourrez pas effectuer de nouveaux versements sur votre contrat. Et pour finir, vous resterez exonéré de la fiscalité sur la plus-value, mais pas des PS.

Vous l’aurez donc compris, le PEA est plus avantageux que le compte titres pour l’investisseur qui souhaite placer son argent sur les marchés financiers français et européens. En effet, avec le compte titres, il faut appliquer la Flat Tax, donc une fiscalité automatique de 30%. Rappelons que les particuliers ayant une TMI (tranche marginale d’imposition) inférieure à 30% peuvent demander au FISC de se faire appliquer une fiscalité égale à leur TMI.

 

Le PEA permet à l’investisseur patient (au minimum 5 ans) de ne payer uniquement que les prélèvements sociaux. La différence fiscale joue donc en la faveur du PEA dans ce match fiscal. Toutefois, le compte titres ordinaire demeure intéressant pour les investisseurs qui souhaitent placer leur argent sur les marchés boursiers mondiaux.

 

Vous l’aurez donc compris, il est possible d’investir sur les marchés financiers tout en bénéficiant d’avantages fiscaux indéniables.

EasyGP vous propose d’investir sur un PEA et de bénéficier de notre expertise sur les marchés français et européens. N’hésitez pas à venir vous renseigner afin d’avoir plus d’informations sur les investissements financiers et les packs EasyGP: Pack Jeunes / Pack Finance / Pack Patrimoine+.

 [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][products columns= »4″ orderby= »title » order= »ASC » ids= »2425, 2426, 2411″][/vc_column][/vc_row]

PLACEMENTS _ ASSURANCE VIE ET SCPI, LA COMBINAISON_EASYGP

Placements : assurance vie et SCPI, la combinaison gagnante ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus précisément celle des placements.

On peut le voir de plus en plus de nos jours, les investisseurs particuliers français sont à la recherche de solutions d’investissement de plus en plus en plus rentables, tout en recherchant un risque minimum. Que ce soit à travers l’investissement immobilier ou financier, les Français recherchent du rendement et une alternative à l’épargne bancaire traditionnelle, qui elle n’en apporte quasiment plus (Livret A à 0.75% net d’impôt).

De nombreux ménages se sont tournés vers l’immobilier de rapport et ainsi tous les inconvénients que cela peut procurer (vacance locative / choix des locataires / gestion du bien / paiements des différentes taxes et impôts / recherche de biens à hauts rendements potentiels…). Tandis que d’autres irréductibles se sont cantonnés aux investissements financiers, à la recherche d’un rendement élevé mais fortement risqué (risque de liquidité / de revente / problème d’analyse des marchés financiers…).

 

Pour ceux qui le souhaitent, il existe une solution pour réconcilier les fans des deux camps : mettre des SCPI dans le contrat d’assurance vie. Vous connaissez l’assurance vie, contrat de capitalisation qui permet d’épargner selon votre rythme des sommes d’argent utilisables pour n’importe quel de vos projets à long terme. Les SCPI, que l’on décrit souvent comme de la « pierre papier », permet d’obtenir des parts de sociétés de gestion immobilière. Et en fonction du nombre de parts que vous avez, vous pouvez obtenir un loyer net de frais proportionnel.

L’assurance vie, placement préféré des Français ?

 

Alors tout d’abord, il faut remettre les choses dans leur contexte. L’assurance vie est un contrat, une enveloppe fiscale. C’est-à-dire qu’à travers ce contrat, on peut mettre à l’intérieur des placements financiers. Donc quand on dit, « assurance vie, placement préféré des Français ? », on devrait dire « enveloppe fiscale préférée » !  

Ensuite, on observe une tendance depuis quasiment 10 ans, les investisseurs recherchent de hauts rendements. La monotonie des marchés financiers en ce qui concerne « l’enveloppe sans risque » n’attire plus les clients. Fini l’époque où l’on pouvait obtenir du 3 – 4% nets de frais sur du fonds euros. De nos jours, les bons contrats tournent autour de 2% nets de frais sur le fonds euros. Cela signifie que pour obtenir mieux que ces 2%, il faut prendre du risque et donc s’exposer aux marchés financiers.

 

De l’autre côté, l’investissement dans l’immobilier est indéniablement un bon placement, lorsqu’il est bien géré. En effet, depuis une vingtaine d’année, l’immobilier a tendance à fortement se valoriser et donc les revenus locatifs générés augmentent aussi, cela procure donc au détenteur du bien une bonne rentabilité sur le long terme. Il est donc normal de vouloir investir dans l’immobilier, et l’assurance vie permet de pouvoir combiner les avantages de chaque type de placement (financier et immobilier)

Les SCPI, un investissement simple et liquide dans un contrat d’assurance vie

 

Les SCPI correspondent à une solution clé en main pour tous ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier sans avoir les inconvénients de la gestion : possibilité d’acheter de l’immobilier sans voir un notaire, gestion locative déléguée à des sociétés, possibilité d’avoir accès à de nombreuses thématiques (bâtiments de luxe / centres commerciaux / établissements de santé / sièges sociaux de grandes entreprises / investissement à l’international…).

L’avantage de pouvoir investir via l’assurance vie est de pouvoir assurer une liquidité du placement. En effet, lorsque vous en achetez à titre particulier, si vous souhaitez les revendre, vous devez attendre qu’il y ait une offre en face de vous, cela peut nuire à la liquidité du placement. Mais lorsqu’elles sont au sein d’un contrat d’assurance vie, c’est l’assureur qui les achète et vous les revend quand vous en souscrivez, donc il s’assure de leur liquidité. Vous pouvez donc les vendre à tout moment !

Profitez de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie

 

En souscrivant des SCPI « en direct », c’est-à-dire sans passer par l’assurance vie, vous passez d’une fiscalité correspondant à votre TMI (tranche marginale d’imposition) + les PS.

 

 

Ex : Mr X achète pour 50.000€ de SCPI avec un rendement de 4% nets de frais. Il a une TMI de 30%.

50000 * 4% = 2000

2000 * 30% = 600 -> IR

2000 * 17.2% = 344 -> PS

Imposition totale (IR + PS) = 944€.

Mr X est donc imposé à 47.2% sur les revenus générés par ses SCPI (30% + 17.2%)

 

 

Alors qu’avec un contrat d’assurance vie, les loyers que vous touchez tombent directement dans le contrat. Vous ne touchez pas directement vos revenus, mais ils s’accumulent et participent à la capitalisation de votre contrat. Ainsi, l’impôt sur le revenu ne peut s’appliquer à vous. Pour ne pas être imposables, il faut que les revenus demeurent dans le contrat pendant une période minimale de 8 ans. Une fois les 8 années écoulées, la fiscalité de l’assurance vie est très faible fiscalement parlant, vous pourrez donc commencer à retirer sans trop y réfléchir.

Le plafond d’intérêt exonéré au bout de 8 ans est de 4600€ pour une personne seule et 9200€ pour un couple marié. Au-delà, le reliquat sera taxé à 7.5%.

Les revenus sont généralement versés tous les 3 mois (à prendre en compte pour ceux qui souhaitent obtenir des revenus immédiats et qui achètent « en direct »). En investissant « en direct », vous avez la possibilité de pouvoir souscrire un emprunt immobilier et donc de bénéficier de l’effet de levier. Cette possibilité n’existe pas dans le cadre d’un investissement via un contrat d’assurance vie.

 

Dernière chose à prendre en compte, avec les récentes réformes du gouvernement Macron qui souhaite rediriger l’épargne des Français vers les marchés financiers, il ne faut pas oublier que le seuil limite d’exonération pour un contrat d’assurance vie est de 150.000€ par personne et tous contrats confondus. De plus, les SCPI qu’elles soient détenues « en direct » ou via le contrat d’assurance vie, sont à prendre en compte pour le calcul de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).

 

Ainsi, vous avez un impôt sur le revenu assez lourd ? Vous souhaitez investir une partie importante de votre patrimoine dans l’immobilier tout en réduisant votre fiscalité ? Investir en SCPI via l’assurance vie est une solution qui peut vous convenir, tout en respectant votre stratégie patrimoniale et ne négligeant pas l’aspect fiscal.

EasyGP met à votre disposition des contrats d’assurance vie et des SCPI avec des rendements au-dessus de la moyenne nationale. 

 

Pour bénéficier de l’expertise patrimoniale EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][products columns= »1″ orderby= »title » order= »ASC » ids= »2426, 2411, 2425″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]

easygp-placements-investir-aux-usa

Placements: investir aux USA, un secteur géographique stratégique dans un portefeuille bien diversifié.

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

 
Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et notamment celle des marchés financiers. Comme vous pouvez le voir depuis près de 2 mois, les marchés financiers américains et européens sont fortement secoués. Baisse du CAC40, annonce d’un nouveau protectionnisme made in USA, début de guerre commerciale avec l’Europe et la Chine, les marchés boursiers qui sont pour les gros indices tous connectés, se mettent à varier à la hausse comme à la baisse de manière illogique.
 
Et malgré cette folie que l’on peut observer sur les marchés, il est important d’avoir les idées claires et ne pas trop dévier de ses convictions à long terme, tant au niveau de l’allocation par secteur d’activités que par secteur géographique. Les USA représentent selon nous, le secteur géographique où investir en termes de placements financiers. Nous allons donc vous expliquer pourquoi il est important, si ce n’est crucial pour tout investisseur particulier qui a des placements sur les produits financiers, d’investir sur le marché américain.

Les USA, pays du business !

 
Dans un contexte mondialisé, il est devenu plus ou moins simple d’aller chercher du rendement pour faire fructifier vos investissements. La diversification, qui consiste à investir dans différents types de placements afin de chercher du rendement, nous invite à nous poser les bonnes questions afin de faire les meilleurs investissements possibles, et ce peu importe la somme à placer. Pour résumer ce mot un peu « scientifique », on peut dire qu’il « ne faut pas placer tous ses œufs dans le même panier ».

 

Et justement pour éviter de placer tous ses jetons au même endroit, nous vous invitons à investir une partie de votre argent sur le marché américain. Les USA, pour de nombreuses personnes, représentent un mode vie atypique, un monde d’opportunités, une culture différente mais aussi la possibilité pour tout à chacun de pouvoir changer de vie avec le fameux « American Dream ».
 
Ce rêve qui permet à chacun, à force de travail et de détermination, de pouvoir créer une richesse financière quasi-illimitée. De nos jours et contrairement aux idées reçues, il est très simple d’investir sur n’importe quel pays de la planète. Vous pouvez le faire en vous déplaçant physiquement mais aussi à distance via les marchés financiers.
 
Et de ce fait, le marché américain constitue une opportunité appréciable, si ce n’est la plus importante de rechercher de la performance et de la plus-value. Les USA correspondent à la première puissance économique mondiale actuellement, c’est environ 18.000 milliards de $ de PIB, soit environ 7 fois celui de la France. Mais c’est aussi un taux de chômage proche des 5% (plein emploi), le pays qui possède le plus de millionnaires, des créations d’entreprises chaque jour…

Placements: investir aux USA, un secteur géographique stratégique dans un portefeuille bien diversifié.

Vous l’aurez donc compris, c’est un pays qui est en constamment en renouveau économique et qui tend toujours vers l’excellence. Et c’est ce que nous recherchons tous en tant qu’investisseur, un pays avec des bonnes perspectives économiques. 
 
Une des forces des États-Unis repose sur ses entreprises qui comptent parmi les plus importantes du monde et qui lui permettent d’exercer un leadership sur la scène économique mondiale. Investir sur ce secteur géographique permet de profiter d’environnements politiques et énergétiques orientés vers le soutien de la croissance. On peut aussi dire que le marché américain présente de nombreux atouts.

 

En effet, Avec une population de plus de 300 millions de personne et l’économie la plus solide du monde, les Etats-Unis représentent le marché le plus important au monde et ce peu importe le secteur d’activité. La main d’œuvre américaine est considérée comme une des plus compétentes et compétitives au monde, elle est productive et innovatrice. 
 
Ces dernières années, les USA ont développés ce que l’on appelle des « clusters » régionaux, c’est-à-dire des regroupements d’entreprises provenant du même secteur d’activités sur une zone précise. Ce sont donc des pôles d’activités qui attirent fortement les investissements étrangers. Pour finir, La politique fiscale et réglementaire américaine offre aux investisseurs étrangers une ample liberté de gestion, avec un taux d’imposition sur les sociétés de 20%.

Les USA, un paradis financier et boursier ?

 
D’un point de vue boursier et financier, les USA trustent la première place mondiale avec la célèbre place de Wall Street et ses indices boursiers (NASDAQ et SP500), qui sont ceux qui sont les plus surveillés par les investisseurs privés mais aussi par les professionnels de la finance et de la gestion de patrimoine en général. 
 
Lorsque l’on regarde les IDE (investissements directs étrangers), on constate que les USA trustent la 1ere place en 2016, comme chaque année d’ailleurs avec environ 400Mds$ en provenance de l’étranger. Ces investissements massifs de la part d’acteurs étrangers sont dus à de nombreuses raisons (des secteurs d’activités et des produits / services divers et variés, un système judiciaire sans surprise en ce qui concerne les affaires, un environnement économique qui pousse constamment à l’innovation…).

Placements: investir aux USA, un secteur géographique stratégique dans un portefeuille bien diversifié.

D’ailleurs cela se voit encore plus en ce qui concerne la confiance que les investisseurs peuvent porter aux USA. Sur l’année 2016, les USA sont arrivés à la 6e place des états où il fait bon de faire des affaires selon le rapport Doing Business 2017, publié par la Banque mondiale. Vous recherchez des opportunités à long terme en investissant dans des sociétés naissantes avec un fort potentiel, le Smallcap et le MidCap (petites et moyennes entreprises cotées en bourse) vous permettra de trouver votre bonheur.
 
Vous cherchez à donner un sens à vos investissements, une grande panoplie de fonds ISR (investissements socialement responsable) ou de fonds éthiques sont disponibles sur les plateformes d’achat boursier. Vous pouvez investir selon vos envies et vos convictions : vous recherchez une solidité financière alors les grosses capitalisations sont faites pour vous. Le SP500 qui représente les 500 plus grosses entreprises américaines cotées en bourse vous permettra de pouvoir commencer à regarder et à faire un choix. 

 

Pour terminer, nous parlerons de la politique du président Trump. Que l’on soit pour ou contre le personnage, il a annoncé plusieurs annonces choc qui ont agité Wall Street mais aussi l’ensemble des places boursières dans le monde. La menace de taxer lourdement les industriels qui produiraient à l’étranger a été vécu comme secousse énorme sur les marchés financiers mondiaux.
 
La réforme historique de la baisse de la fiscalité des entreprises américaines a aussi été accueillie comme une bénédiction par de nombreux chefs d’entreprises, mais aussi par des représentants nationaux (juges, députés, sénateurs…). Cela permettra aux entreprises cotées en bourse de pouvoir avoir de meilleures marges et donc potentiellement de mieux rémunérer leurs actionnaires, ce qui aura de facto un impact appréciable sur les valeurs boursières de ces mêmes sociétés. Il faudra patienter pour voir si « la guerre commerciale » qu’il déclare à l’Europe et la Chine aura des répercussions sur les différentes économies nationales et aussi sur les cours de bourses.

Ainsi, pour toutes ces raisons, il serait intéressant pour vous, investisseurs particuliers et peu importe votre budget, d’investir sur ce marché. Vous pourrez rechercher un rendement que l’on peut ne pas forcément trouver sur les fonds actions européens.

 

Ce type d’investissement pourrait vous permettre d’ajouter « un coup de boost » potentiel à votre épargne, avec un rendement moyen supérieur à 10% brut sur l’année 2017.

 

Pour bénéficier de l’expertise financière EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]