Economie_ la croissance française de retour_EASYGP

Economie: la croissance française de retour

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

 
Aujourd’hui, étant en fin d’année et quelques mois après l’élection du président Macron, nous allons donc tenter d’analyser la situation économique de notre pays, la France.
 
Il est important de prendre en compte la situation macroéconomique du pays dans lequel, nous investisseurs, décidons d’effectuer des placements. Car le rendement à terme de ces placements dépend de la situation favorable ou défavorable de l’économie locale.
Quels résultats ? 
 
Après un quinquennat sous la gouvernance Hollande – Valls, il se trouve que le pays est économiquement dans un meilleur état. La crise étant passée et les réformes établies, la France commence doucement à renouer avec la croissance.
 
Selon les chiffres de l’INSEE, la croissance française aurait atteint les 0.5% pour le 3e trimestre. Cela ferait donc 4 trimestres consécutifs que cela serait le cas, ce qui serait une excellente nouvelle pour le pays.
SMLXL

Sur ce graphique, vous pouvez voir la courbe correspondante à la croissance française sur l’année 2017. On peut voir que depuis le creux d’avril 2017, la croissance est en hausse constante. D’après les statistiques Bloomberg, elle devrait même atteindre plus de 2% pour la fin de cette année. Cela change avec les performances moyennes de l’économie française ces dernières années.
 
Il faut combiner cette information avec la demande des ménages français qui a aussi augmenté ces derniers mois. En effet, les derniers mois qui étaient en plein pendant l’élection française, ont pesés sur la consommation et l’investissement des Français en général. Le risque politique avec la possible accession du FN aux hautes fonctions de l’état a inhibé les envies des foyers français. On peut notamment le voir sur ce graphique.
SMLXL

On voit bien que dès que l’élection s’est terminée, il y a eu un pic de consommation de la part des consommateurs français. Puis, le fameux creux lié au mois de juillet et à l’incertitude sur les élections législatives. Des lors, on voit qu’elle remonte doucement. Les foyers français poussent donc l’économie française, que ce soit par l’achat de biens courants (nourriture, habits…), de services ou encore via l’investissement immobilier. Les taux étant encore à un niveau assez bas, des occasions sont à prendre en compte.
 
 
 
Quels effets sur les emplois ? 
 
Cette hausse de la consommation a aussi un effet bénéfique sur le chômage dans notre pays.
SMLXL

On voit facilement sur cette courbe que le chômage baisse jusqu’en juillet 2017, soit quelques jours après l’élection du président Macron. Depuis cette date, il remonte doucement, jusqu’arriver au taux de 9.4% pour les chômeurs de catégorie A. Malgré le fait qu’il soit à un niveau extrêmement haut, approchant de très près les 10%, la croissance en cours devrait avoir un effet bénéfique à moyen terme sur l’emploi dans le pays.
 
Les taux d’emprunt, calqués sur celui des obligations françaises, demeurent très faibles. Cela aide donc les entreprises à emprunter à bas coût et à profiter d’un effet de levier intéressant car la rémunération de l’épargne est plus haute actuellement que celui du crédit.
 
Avec le pacte de compétitivité, les marges des entreprises ont commencé à se résorber. L’inflation est, elle totalement maîtrisée, les revenus d’activités (salaires / traitements / BIC / BNC / BA) sont en augmentation légère. Cela a donc un effet positif sur le pouvoir d’achat des français, ce qui soutient donc la consommation et en soi l’économie.
Une meilleure image à l’étranger  
 
Il ne faut pas non plus négliger l’impact du commerce extérieur. Le quinquennat Hollande a été le théâtre de la mise en avant de la technologie française et de son savoir-faire. Les différents contrats signés avec de nombreux pays tels que le Vietnam, la Chine, l’Egypte ou encore des monarchies des pays du Golfe, ont permis à des entreprises françaises de pouvoir être plus visibles à l’international.
SMLXL

Ce graphique évoquant la balance des paiements, démontre bien que l’année 2017 est une bonne année en termes de commerce extérieur. Depuis février 2017, on voit une réduction du déficit de la balance des paiements. Plus la courbe montera vers 0, moins nous serons dépendants des importations et plus les exportations françaises pèseront sur l’économie française.
 
Et qui dit commerce extérieur dit aussi flux financiers. Le CAC40, indice de base du marché boursier français est en hausse depuis 2016. En décembre 2016, il tournait autour des 4500pts. Aujourd’hui, il est au-dessus des 5400pts, soit une hausse d’environ 20% de son indice.
SMLXL

L’augmentation du CAC40 est un très bon indicateur de la confiance des investisseurs dans les entreprises françaises. Avec la présidence Macron et son programme très libéral, les investisseurs mondiaux ont repris confiance dans l’économie française. Ils sont donc plus à même à investir dans le pays car ils pensent que la fiscalité, les taxes sur les entreprises et autres freins qu’il y avait ces dernières années vont disparaître. Cela donne donc de l’attractivité à notre économie.

On peut donc dire que l’économie française est sur la bonne voie. C’est donc une excellente opportunité pour nous, investisseurs, de placer notre argent sur notre économie et donc de surcroît, aider à son développement. Que ce soit via l’immobilier, les marchés boursiers ou autres, tous les voyants sont au vert à moyen terme.

Pour bénéficier de l’expertise financière EasyGP, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]

USA: vers un nouveau krach boursier ?

Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va  évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus précisément va partager avec vous son avis sur l’actualité financière, notamment sur la zone américaine.
 
Les USA représentent la deuxième économie mondiale après la Chine selon les périodes, mais surtout la première place en termes de montants investis sur les marchés financiers, avec sa fameuse bourse de New York connue sous le nom de Wall Street.
 
Actuellement, les deux principaux indices boursiers des USA, à savoir le NASDAQ (indice boursier des nouvelles technologies et de l’informatique en général) et le S&P500 (indice boursier correspondant aux 500 plus grandes entreprises américaines) se voient grandir de jour en jour.

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Des prémices prometteuses  

 
La cause étant une accumulation massive des investissements sur la zone USA. Et la raison étant que les investisseurs, américains principalement mais internationaux en tout genre, misent sur une baisse massive de l’impôt sur les sociétés américaines.
Cette imposition permettrait de passer d’un taux de 35% à 20%, ce qui serait un gain de 15 points pour les sociétés américaines. Gain encore plus important pour les sociétés cotées en bourse car cela leur permettrait de dégager plus de marge et potentiellement de verser plus de dividendes à leurs actionnaires.
 
Le problème étant que malgré cette augmentation massive des investissements sur la zone USA, cette réforme fiscale tarde à venir. Ce qui a tendance à alerter un grand nombre de professionnels de la finance et encore plus le secrétaire au Trésor américain, équivalent au ministre des finances en France, Steve Mnuchin.
Il incite donc à baisser fortement les impôts, comme le président américain, l’a annoncé lors de sa campagne. Comme beaucoup de professionnels de la finance, il se rend compte qu’en effectuant cette baisse d’impôt historique, le marché boursier américain n’en sera que plus attrayant pour de nombreux investisseurs. Une telle hausse alimenterait à terme une bulle spéculative sur les actions américaines.
 
 
Et donc, les perspectives de rendement de leurs actions grandiraient de façon exponentielle. Toutefois, Car les actions ne pouvant pas être dans le vert indéfiniment, à force d’augmenter et surtout quand la valeur boursière se retrouvera face à sa valeur comptable, il se peut que beaucoup d’investisseurs vendent massivement leurs actions. Car, nous avons constatés que pour de nombreuses sociétés, la croissance boursière ne provient pas d’une augmentation du chiffre d’affaires mais bien de raisons uniquement spéculatives (informations sur les marchés). Ce qui de fil en aiguille peut amener à un choc boursier de grande importance, qui entraînerait aussi automatiquement dans sa chute les autres bourses mondiales.
 
 
Un pari risqué ? 
 
Il y a presque 6 mois, la Maison Blanche a présenté une première ébauche de projet de réduction fiscale concernant l’impôt sur les sociétés américaines. Mais depuis, rien n’a avancé. Et pendant ce temps, les indices boursiers continuer d’augmenter à une vitesse affolante. Depuis l’élection du président Trump et ses projets pour la deuxième économie mondiale, les marchés boursiers américains sont en nette progression. Le SP500 a pris environ 20% et le DOW Jones (plus vieil indice boursier au monde) a dépassé la barre des 23.000 pts, ce qui est historique.
 
Comme l’annonce le secrétaire au Trésor américain, les USA ont gagné environ 5200 milliards de $  en termes d’investissements financiers depuis l’élection de Donald Trump sur les deux indices phares. C’est dire que les attentes du marché sont énormes en ce qui concerne les USA. Mais il ne faut pas négliger que cette attractivité est aussi le résultat de nombreux autres facteurs tels que des entreprises très performantes, un marché de l’emploi très flexible ou encore une politique monétaire favorisant la croissance.
 
Ainsi, comme vous l’avez compris, investir sur les USA est actuellement un pari assez risqué. Les actions étant constamment en hausse, la potentielle plus-value pourrait ne pas être à la hauteur de vos espérances.

Notre conseil : délaisser le marché des USA et diversifier sur le marché des actions européennes, qui possède un potentiel de croissance à long terme assez important. Ne pas vendre ses actions américaines ni renforcer les lignes d’investissement , mais les laisser mûrir jusqu’arriver au résultat que vous souhaitez.

Pour bénéficier de l’expertise EasyGP sur les marchés financiers, contactez un conseiller ici: https://easygestiondepatrimoine.com/contact/#.XAERGej0nIU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »2645″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]