La gestion de patrimoine accessible.

Prenez conseil !

La gestion de patrimoine accessible.

  • 16 Rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine

  • 06-50-78-45-81

  • Will.Behejohn@easygestiondepatrimoine.com

  • 10:00
    18:00

Bourse: quand la dette américaine rapporte plus que le SP500

Jan, 30
0
QUAND LA DETTE AMÉRICAINE RAPPORTE PLUS QUE LE SP500 - EASYGP
 
Aujourd’hui, votre conseiller EasyGP va évoquer avec vous l’actualité de la gestion de patrimoine, et plus précisément celle des marchés financiers. De nombreux investisseurs souhaitent investir sur la zone Nord – américaine et plus précisément sur les USA. Comme vous le savez, les USA correspondent à la 1e ou 2e économie mondiale selon les spécialistes et les moments de l’année, mais surtout la 1e place boursière en termes de flux financiers.
 
Afin de pouvoir investir sur cette zone particulière du monde financier, nombreux sont les indices vous permettant de pouvoir vous renseigner afin de calibrer votre investissement (NASDAQ, S&P500 et Dow Jones). Nous allons nous intéresser spécialement au S&P500, qui correspond aux 500 plus grosses sociétés américaines cotées en bourse. Cela correspond à l’équivalent du CAC40 français. La dette américaine plus rentable que les dividendes du S&P500, une correction sur les marchés actions est à venir.
 

Bourse: quand la dette américaine rapporte plus que le SP500

 

Des indices prometteurs

 
Dans une quête au rendement quasi – permanente, le marché des actions pourrait finir par ne plus être le Nirvana que les investisseurs préfèrent, en ce qui concerne le marché américain. Il y a quelques jours, l’agence Bloomberg, agence N°1 dans le secteur de l’information financière en général de par le monde, a fait remarquer que pour la 1e fois depuis la crise des Subprimes, le rendement des obligations américaines sur 2 ans était plus important que celui des dividendes versés par les sociétés de l’indice S&P500.
 
Ainsi, se risquer sur le marché des actions américaines pour un investisseur particulier parait bien moins intéressant, sauf si l’on part du principe que les actions américaines cotées vont encore progresser cette année, ce qui est loin d’être impossible. Selon nos calculs et les différentes prévisions macroéconomiques / géopolitiques, elles devraient encore augmenter au maximum de 5% pour l’année 2018. On peut notamment se baser sur le nouveau protectionnisme que le président Trump souhaite imposer, le projet de loi d’une taxe de 20% sur les produits étrangers ou encore la réforme de la fiscalité des sociétés américaines, passant de 35% à 20%.
 
On peut donc se permettre de poser la question suivante : quel est l’intérêt de prendre des risques sur le marché action américain avec les risques qui en découlent (risque d’asymétrie comptable / financière, manipulation de marché, performance insuffisante de la part des entreprises en termes de chiffre d’affaires…), quand au même moment les obligations nous offrent un rendement supérieur. Il faut quand même souligner que l’achat d’obligation n’empêche pas le risque. On peut mettre en lumière par exemple le problème de devise, le défaut de paiement, le gel du versement des coupons… Ce sont des risques à prendre. Mais pourtant, à court terme, il n’existe pas d’historique de la part des USA en ce qui concerne le non – remboursement de leur dette.
 
Actuellement, la rémunération des obligations américaines à 2 ans est de 2% avec un coupon de 1.88%, quand au même moment, celui des dividendes du S&P500 tourne autour de 1.90%. Alors, il sera dur d’expliquer aux investisseurs actuels et potentiels de commencer à changer leur stratégie d’investissement en ce qui concerne les USA, d’autant plus que plus le temps passe, plus le cours des différents indices américains montent en flèche. Néanmoins, comme de nombreux analystes ou gérants de portefeuille, nous pensons qu’à terme (d’ici quelques mois), une correction s’effectuera sur le marché des actions américaines, qui sont selon nous très fortement surévaluées.
 

Bourse: quand la dette américaine rapporte plus que le SP500

 
D’autant que lorsque l’on observe ce tableau avec les différents taux des obligations américaines ainsi que le rendement annuel (coupon), on voit que ne serait ce que l’obligation à 3 mois à une rémunération déjà élevée. Il faut donc se poser la question de la solidité financière des USA en ce qui concerne le remboursement de leur dette, surtout en cas de crise financière. Ou commencer à recalibrer sa stratégie d’investissement concernant les USA afin d’éviter un contrecoup trop violent en cas de correction annoncée des différents marchés actions.
 
VOUS AVEZ DES QUESTIONS _ -EASYGP

EASYPACK EASYGP (1)

Vous avez des questions ?

easaygp-contact-us-1

Produits